Dire notre révolte de conscience alors que l’on constate que les gouvernements de tous bords mènent la même politique.

Publié le par Michel Durand

Cercle de silence de Lyon. Faire le point comme chaque année et mettre en place une collecte de témoignages sur nos présences au CDS. Retrouvons-nous mercredi 2 Avril à 18h 30 à Saint-Polycarpe espace Toi d’écoute, 25 rue René Leynaud, 69001 Lyon.

Dire notre révolte de conscience alors que l’on constate que les gouvernements de tous bords mènent la même politique.

Un peu partout les Cercles de silence s’amenuisent. Je comprends bien la baisse de vigilance. Il est difficile de demeurer silencieusement debout pour dire notre révolte de conscience alors que l’on constate que les gouvernements de tous bords mènent la  même politique.

Soutenir l’étranger dit sans papiers n’est pas dans l’air du temps. Moi-même je me suis demandé et j’ai questionné : pourquoi continuer ? Mais on m’a répondu : Si nous arrêtions notre conscience serait encore plus en difficulté. Je rappelle que la bannière que nous exposons aux passants porte cette inscription :

« Lyon, cercle de silence. Nous en appelons à la conscience de tous et nous vous invitons à rejoindre le cercle ».

Dire notre révolte de conscience alors que l’on constate que les gouvernements de tous bords mènent la même politique.

Catherine Domergue du cercle de Silence de Versailles écrit : « Vive émotion jeudi soir (20 mars 2014) au Cercle de Silence de Versailles ; en effet, à peine commencé, une jeune femme entre dans le cercle d'une dizaine de personnes : elle nous raconte les larmes aux yeux qu'elle vient de servir d'interprète à l'hôpital Sainte-Anne à un père de famille géorgien qui s'était cousu les lèvres  pour ne pas monter dans l'avion qui devait le reconduire en Géorgie : il était  en grève de la faim depuis 15 jours dans un Centre de Rétention Administrative (CRA) : il voulait mourir ! Il a un jeune enfant et sa femme est enceinte, ils se cachent. A l'écart du Cercle, nous prenons nos coordonnées, nous promettant de nous tenir au courant des suites de cette affaire atterrante ».

Le cercle se poursuit et s'agrandit : des visages nouveaux, des personnes qui s'arrêtent, une maman et ses 2 fillettes, un couple de jeunes qui reste 1/2h, des femmes inconnues..., des jeunes regardent les panneaux, les passants prennent et lisent la lettre dont les 200 exemplaires sont épuisés avant la fin de l'heure.

Mais nous sommes aussi vivement pris à partie successivement par deux hommes dont l'un nous crie violemment : « la France aux français, la France aux français ! ».

Nous avons terminé à 25 personnes ; nous échangeons sur ce qui vient de se passer. Je donne alors quelques informations locales : le « parrainage républicain » d'une vingtaine de Jeunes Majeurs Etrangers en grande difficulté de régularisation le 24 février dernier dans une salle de la mairie et le mercredi 5 mars, la rencontre de 4h en préfecture entre le préfet et les associations défendant les droits des Migrants dans le 78 ».

Non, ne baissons pas les bras. Redynamisons les Cercle de Silence, expression de notre conscience.

Pour cela, retrouvons-nous mercredi 2 Avril à 18h 30 à Saint-Polycarpe espace Toi d’écoute, 25 rue René Leynaud, 69001 Lyon. Isabelle Viry et Linda DA COSTA, Association Des Hommes et Des Lieux nous présentera le projet d’écriture de témoignages concernant nos engagements dans les Cercles de silence.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article