La situation n’est pas clémente pour les expulsés. Déscolarisation des enfants, perte d’emploi, ruptures avec les amis, problème de santé

Publié le par Michel Durand

Mercredi 9 avril, à Lyon, juste avant le Cercle de Silence de ce jour, il y a l'invitation à une visite guidée, insolite sur l'histoire véridiquement subjective des remises à la rue et des expulsions locatives.

Départ : place Louis Pradel dans le 1er arrondissement. C’est à côté de l’Opéra de Lyon.

Cette judicieuse et astucieuse visite ne peut nous laisser indifférents, comme elle a fortement concerné nombreuses grandes et importantes associations. Voir le communiqué ci-joint et ci-dessous la vidéo.

La situation n’est pas clémente pour les expulsés. Déscolarisation des enfants, perte d’emploi, ruptures avec les amis, problème de santé

« Le 31 mars 2014 signe une fois encore, la fin des mesures de protection des personnes les plus fragiles. La fermeture des places d’hébergement d’urgence engendrera la remise à la rue de plusieurs centaines de personnes, femmes, hommes et enfants. Cette date entérinera aussi la reprise des expulsions locatives dans toute la région Rhône-Alpes. Au-delà de ses conséquences dramatiques, cela viendra gonfler une demande d’hébergement d’ores et déjà saturée.

En 2013, le Collectif des Associations Unies interpellait déjà le gouvernement à l’occasion de la fin de la trêve hivernale, demandant un moratoire sur les expulsions locatives. Les acteurs associatifs constataient une augmentation des expulsions et de la précarisation des plus fragiles. Bouleversant de façon irrémédiable les conditions d’existence des plus démunis, les conséquences des remises à la rue sont nombreuses, entre autres : éclatement de la famille, déscolarisation des enfants, risque de perte d’emploi, ruptures avec les attaches du quartier, détérioration de l’accès à la santé.

En 2014, la situation ne sera pas plus clémente pour de nombreux habitants de la région, alors même que le Gouvernement s’est engagé à mettre fin à la gestion saisonnière de l’hébergement d‘urgence. » 

Publié dans Politique, Eglise

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article