L’Europe-Forteresse étend ses barbelés, brise la vie de milliers de migrants et celle de leurs familles qui craignent de ne plus les revoir

Publié le par Michel Durand

Gilbert Delanoue, cercle de silence du Havre, diffuse sur internet le verso du tract qui fut distribué pour le 60° Cercle de silence du Havre : il porte sur les élections européennes. Je le poste ici en prolongement des textes des jours précédents.
Cercle de silence au Havre

Cercle de silence au Havre

25 mai : élections européennes
REFUSONS UNE EUROPE BARBELEE

L’Europe-Forteresse étend ses barbelés et brise la vie de milliers de migrants et celle de leurs familles qui craignent de ne plus les revoir : depuis le 1er mai il y a eu déjà deux naufrages en Méditerranée !

L’Europe mène une véritable guerre aux migrants par :

·  des règlements qui rendent difficile d’obtenir l’asile politique et de réunir sa famille quand on obtient le droit au séjour.

·  une répression avec l’agence Frontex qui dispose de moyens énormes : 113 bateaux, 25 hélicos, 21 avions, 100 drones...

·  des camps (en Europe et au delà) où les sans papiers sont enfermés dans l’attente d’une expulsion très coûteuse pour tous.

Il n’y a pas d’invasion !

Il y a 15 à 20 millions de migrants en Europe (U.E.) soit 10 % des 210 millions de migrants du monde. La plupart restent dans les pays proches du leur. Un million de Syriens sont réfugiés en Turquie et Jordanie, mais peu en France ! Au lieu de mieux répartir la richesse, nos dirigeants font des migrants les responsables de la crise

(Indignez-vous avec nous entrant quelques minutes dans le -un- cercle de silence)

VOTONS POUR UNE EUROPE SOLIDAIRE

Une Europe qui aide le Tiers Monde à se développer au lieu de le piller et de soutenir des dictateurs qui bâillonnent leurs peuples.

Une Europe qui voit les migrants comme une source de richesse humaine et économique : ils paient des cotisations et des impôts...

Une Europe qui donne leur place à toutes les minorités, y compris aux ROMS enfoncés dans la misère par des expulsions inhumaines.

 

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article