Une initiative du frère Alain Richart très vite rejoints par la Cimade, le Réseau Éducation Sans Frontières, et relayés par d'autres

Publié le par Michel Durand

Une initiative du frère Alain Richart très vite rejoints par la Cimade, le Réseau Éducation Sans Frontières, et relayés par d'autres

Les cercles de silence dans la ligne de mire des élections de ce mois en Europe

à l'origine des cercles de silence

Je me renseigne pour voir comment il sera possible de regarder à Lyon le documentaire de Gil CORRE
- documentaire France 2013 53mn - Coproduction Doc Ad Hoc - Télé Toulouse.

Gil CORRE - documentaire France 2013 53mn - Coproduction Doc Ad Hoc - Télé Toulouse.

Depuis 2007… Sept ans que le mouvement dure et ne faiblit pas ! S'obstine, s'amplifie, réunissant « celui qui croyait au ciel, celui qui n'y croyait pas » dans le même cercle de protestation silencieuse : des hommes, des femmes de tous horizons, de toutes sensibilités rassemblés pour interpeller les indifférents, et aussi ceux qui font les lois et ceux qui les appliquent. « Est-il acceptable que dans des pays démocratiques, des femmes et des hommes pour le simple fait qu'ils sont dépourvus de titre de séjour, soient traités comme des délinquants et enfermés dans des centres de rétention ? Ils n'ont commis aucune atteinte ni aux personnes ni aux biens… Ils sont punis pour le seul fait d'être entrées en France pour sauver leur vie ou simplement tenter de vivre mieux. Menottés, bousculés, enfermés dans des centres de rétention, embarqués avec violence dans des charters pour être expulsés vers des pays que parfois ils ne connaissent même pas, ils sont traités comme des criminels, subissent moult humiliations.

Au nom de l'Evangile pour les uns, au nom simplement du respect de la dignité humaine et de la justice pour les autres… tous les derniers mardis du mois à Toulouse, sur la place du Capitole de 18h30 à 19h30, sous la pluie glacée ou le chaud soleil, ce silence résolu a fait école un peu partout. C'était à l'origine une initiative du frère Alain Richard, inspiré par ses prédécesseurs dans l'action non violente (Gandhi, Lanza del Vasto…), entouré par la communauté toute entière des Franciscains de Toulouse, très vite rejoints par la Cimade, le Réseau Éducation Sans Frontières, et relayés par d'autres, associations ou individus un peu partout en France et même à l'étranger…

« Au delà de leur enjeu politique et moral, les Cercles de silence ouvrent une réflexion sur la dimension ontologique du silence : quelle place, quelle valeur lui accorder dans nos circulations et incessants échanges quotidiens ? Faut-il le craindre ou le fuir ou au contraire l'affronter au risque de rencontrer ses propres abîmes ? Le film donne la parole au psychanalyste, au musicien, au religieux, au militant non-violent qui fondent leur parole et leur engagement de vie sur leur confrontation nécessaire avec le silence. »
« Entre Toulouse et Madrid, le Larzac et les rives du Gange et avec pour guide la voix d'Alain Richard, notre film épouse ce mouvement du Cercle qui mène de l'Autre à soi pour mieux revenir à l'Autre sous le signe du silence. Il s'est construit comme une succession de cercles qui s'entrecroisent et se superposent, pareil au jeu de ronds dans l'eau que provoquent des cailloux lancés sur la surface d'un lac… À chaque étape de notre voyage au cœur du silence, les cercles précédents se ravivent, leurs ondes se rappellent à nous, nous proposant des navigations de traverses. » (extraits d'un texte de Gil Corre, réalisateur)

 

Publié dans Eglise, Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article