Quand elles grandissent, les organisation encourent le risque bureaucratique des institutions : consacrer l’énergie au fonctionnent interne

Publié le par Michel Durand

© Mouloud aïssou, France 3 Rhône-Alpes Des manifestants aux couleurs de la Palestine.

© Mouloud aïssou, France 3 Rhône-Alpes Des manifestants aux couleurs de la Palestine.

Je reviens sur la question de la Palestine tout en pensant aux civils de Syrie et je me demande pourquoi les grandes et efficaces organisations politiques, ecclésiales, syndicales demeurent silencieuses, apparemment absentes des manifestations de soutien des oubliés de l'Histoire. 

Je vous invite à suivre ce lien pour avoir de nouvelles informations à propos du rassemblement à Lyon suite à l'appel du Collectif 69 de soutien au peuple palestinien. Ci-dessous, vous pouvez voir la vidéo de France 3

Je viens de terminer ce jour le petit livre d’Henri Pérouze, Subir ou agir, dont je recommande la lecture, point de départ de dialogues et débats sur les grandes questions posées au quotidien.

Je vois dans ces pages la réponse à mon questionnement. Lisons :

Que peut-on faire ensemble pour aller au bout du monde ?
- Se rassembler avec ceux qui veulent défendre la même cause. Se regrouper avec ceux qui la partagent. Aussi bien pour aider des jeunes à comprendre la société, à rompre la solitude de certaines personnes âgées à jouer ensemble de la musique, à se former à la gestion non-violente des conflits... que de lutter à distance contre les traitements dégradants.

- Il y a aussi ceux qui s'engagent dans un parti politique.
- C'est un choix respectable et je suis admiratif de voir l'énergie que déploient certains pour faire advenir un modèle de société plus juste, plus équitable, plus fraternel. Par contre, dès que grandit leur organisation, ils encourent le même risque bureaucratique des institutions c'est-à-dire une organisation qui progressivement consacre davantage d'énergie à son fonctionnent interne qu'à sa finalité originelle. Beaucoup de mouvements généreux au départ se sont ainsi enlisés jusqu'à trahir leurs idéaux, communisme, libéralisme, islamisme, sionisme, christianisme ...

- Ou là, toi aussi tu généralises.
- Merci de nuancer. Entraîné par l'élan, je confondais en effet certaines dérives d'appareils avec la générosité de bon nombre de militants. Certaines organisations essaient d'être vigilantes pour rester fidèle à leur vocation. Par exemple dans le christianisme, tu peux trouver des courants très différents des plus conservateurs aux plus progressistes.

Demeure que syndicats, partis politiques, Eglises, associations humanitaires institutionnelles demeurent discrets sur ces questions.

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article