La fragilité rend notre cœur vibrant. Au plus profond de notre silence intérieur, l'Amour parle et résonne. La fragilité est source d'écoute

Publié le par Michel Durand

Présence, Isabelle Blanchard, Biennale d'art sacré actuel - Fragiles, Lyon 2013

Présence, Isabelle Blanchard, Biennale d'art sacré actuel - Fragiles, Lyon 2013

Je rédige ces jours un article qui me fut demandé par le directeur de la revue de l’Université catholique de Lyon, Théophilyon, afin de parler, dans le cadre de l’art contemporain, du corps vu sous le regard du sacré, du spirituel et de leurs traductions artistiques. Je relis donc les traces de mes dialogues avec les exposants aux biennales et, ce faisant, j’ai constaté que je prenais du retard dans mon engagement à publier les enregistrements réalisés au cours de la biennale d’art sacré actuel 2013, Fragiles, mis sous forme de petits diaporamas.

Aujourd’hui, je place sur la toile l’entretien avec Isabelle Blanchard.

Naviguant sur internet, j’ai appris le décès de Stéphane Richard. Ce fut un choc dont je suis encore tout imprégné. Stéphane, Step K a donné à l’Église une œuvre fin mai ou début juin. Nous avons eu à cette occasion une conversation qui me combla d’espoir. Le travail de l’artiste offre au monde une porte de vérité qui construit l’homme, la femme que nous sommes. J’en reparlerai. Pour l’instant je garde dans ma méditation la profondeur du mystère humain tout en étant persuadé que, quand le moment pour moi sera venu, je reprendrai le dialogue avec Stéphane et tous les artistes connus qui ont pris ce chemin.

Fragiles ! qui doute que nous le sommes ?

Écoutons Isabelle Blanchard.

Isabelle Blanchard, Biennale d'art sacré actuel, Fragiles. Lyon 2013

Voici son texte publié dans le catalogue de la basa 2013.

Fragilité

L'impermanence des choses et la fragilité de l'homme s'opposent à ses résistances et à la rigueur de la vie.

Dans ma démarche artistique, j'expérimente une technique d'alliance de deux matières jugées incompatibles : le verre (fragile et lumineux) et le bronze (rugueux et fort). Le mariage est délicat entre fragilité et robustesse. C'est l'ambivalence du monde et le défi qui est lancé à l'homme depuis toujours et plus que jamais.

La fragilité rend notre cœur vibrant. Au plus profond de notre silence intérieur, l'Amour parle et résonne. La fragilité est source d'écoute, de résonance, de vibration et de transformation. C'est au cœur de notre fragilité, là où nos défenses s'effondrent, que l'Autre vient nous rejoindre, fort, vivant et aimant.

Fragile est notre désir. C'est en s'abandonnant dans cet Amour que nous pouvons rebondir et faire briller notre lumière. C'est après avoir lâché nos défaites et notre mal-être que la lumière jaillit. L'impermanence devient perceptible. C'est un appel à la transformation et au changement.

L'œuvre « Présence» symbolise ce passage de l'ombre à la lumière, l'Autre qui vient nous chercher au cœur de notre silence, nous invitant à casser nos résistances.

L'œuvre « émergence » symbolise ce passage vers l'Unité. C'est une porte qui nous amène au renouveau, qui nous amène à nous dépasser pour briller autrement.

L'œuvre « en chemin» symbolise l'humanité s'entraidant dans cet équilibre fragile entre la 8uidité et l'exigence, entre la lumière et l'ombre.

L'œil du ciel nous ouvre un chemin.

Au plus près de notre silence, nous sommes appelés à la transformation, à la transfiguration. L'humanité est en chemin vers sa transformation. ~n y associant, le bronze et le verre, j'exprime nos fragilités humaines. Ensemble, nous pouvons dépasser nos résistances et être appelés à devenir « Allumeurs de réverbères, canal, passeurs ». Avec nos fragilités, nous sommes porte.

Publié dans Art

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article