Rappeler aux dirigeants de nos pays leurs engagements dans la lutte contre la pauvreté partout dans le monde

Publié le par Michel Durand

On dit que la gauche est tournée vers l'humain et que la droite considère plus le capital. Alors, après avoir lu ce que la municipalité de Lyon écrit à propos de cette journée, je m'adresse à M. Hollande qui ne peut que tenir compte de la dignité de tout homme.

Ville de Lyon :
Créée en 1987, la Journée mondiale du refus de la misère cherche à être l'amplificateur du combat quotidien contre la misère. Elle donne la parole aux personnes très pauvres qui en sont les premiers acteurs et à tous ceux qui les rejoignent pour tenter d'éradiquer la pauvreté dans tous les pays du monde.

En faisant entendre le combat de ceux qui agissent déjà contre la misère, cette journée encourage d’autres à s’engager.

Elle rappelle aussi aux dirigeants de nos pays leurs engagements et leurs devoirs dans la lutte contre la pauvreté partout dans le monde.

Pour ce 17 octobre, le thème est la “discrimination” fondée sur la précarité sociale, les associations partenaires ont choisi d’interpeller le public sur les 5 points suivant :
1/ Egalité des droits fondamentaux,
2/ Respecter la parole des personnes en précarité,
3/ Savoir écouter l’autre,
4/ Comprendre les besoins des personnes en détresse,
5/ Etre Solidaire avec les personnes dans la grande pauvreté.

A Lyon, et pour la 2ème année consécutive 16 associations se mobilisent. Pour amener chacun à changer son regard et son comportement, un chapiteau sera installé Place Carnot.

Voir le site de ATD

de l'Eglise à Lyon sur cette journée : refuser la misère.

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article