L’accueil de l’État ?! Même à ceux qui ont droit à un hébergement d’urgence on leur dit qu’il n’y a pas de place

Publié le par Michel Durand

 L’accueil de l’État ?! Même à ceux qui ont droit à un hébergement d’urgence on leur dit qu’il n’y a pas de place

J’aurais bien aimé écrire sur ce blogue aujourd’hui, mais voilà, il m’a fallu accompagner des personnes expulsées de chez elles. L’État, via la préfecture, dit que personne n’est mis dehors sans proposition de relogement. Ce qui est dit n’est que des paroles sans effet. La police partie, les expulsés étaient abandonnés sur le trottoir n’ayant reçu aucune proposition de relogement. En un sens, tous ces gens, qui ne purent passer la nuit à l’abri et avec des toilettes que grâce à la bonne volonté de citoyens, prouvent par les faits que l’État ment.

Selon le Progrès, environ 220 personnes, dont 80 enfants, ont été expulsées d'un squat situé au 37 boulevard Yves-Farges, dans le 7e arrondissement de Lyon, ce matin vers 6h30. Les occupants des lieux, des familles d'Albanais et de Kosovars, s'étaient installés à l'automne 2013.

La Commission Urgences Migrants accompagne ces gens sans encore savoir quelle solution d’hébergement leur trouver. Ceci est difficile à dira quand on a en mains la liste de tous les bâtiments vides. Bâtiments municipaux, de l’armée, de l’État. Nous avons très nettement compris que l’État voulait ignorer la présence des familles et des enfants en bas âge dans la rue.

Pus d'info : un clic ici et ici et ici

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article