Les plus pauvres sont ceux qui font les frais du réchauffement climatiques

Publié le par Michel Durand

Les plus pauvres sont ceux qui font les frais du réchauffement climatiques

Ils soulignent aussi que tout changement viendra d'une conversion radicale : 

il ne suffit pas de trier ses déchets, de prendre son vélo ou de manger bio, c'est l'ensemble de notre relation à la terre, aux autres, et à Dieu qu'il faut repenser.

Faire un grand pas de côté est désormais une évidente nécessité !

Conversion  /  Changer nos modes de vie individuellement et collectivement. 

Pour en savoir plus sur ce sujet écologique et à propos du changement climatique, je vous invite à écouter cette émission de RCF :

2015 : l'année du courant chrétien-écolo ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article