Nous dénonçons une Europe aveuglée par l’obsession sécuritaire, dont l’objectif est d’empêcher les personnes d’accéder à son territoire

Publié le par Michel Durand

Nous dénonçons une Europe aveuglée par l’obsession sécuritaire, dont l’objectif est d’empêcher les personnes d’accéder à son territoireNous dénonçons une Europe aveuglée par l’obsession sécuritaire, dont l’objectif est d’empêcher les personnes d’accéder à son territoire

Venez à l'un des Cercles de silence. à Lyon : le mercredi 13 mai à 18 h 30, place des Terreaux

Nous dénonçons une Europe aveuglée par l’obsession sécuritaire, dont l’objectif est d’empêcher les personnes d’accéder à son territoire

Reçu de Témoignage chrétien :

La liste

C’est la force des images, et celle-ci a fait le tour des réseaux sociaux : une immense liste de 100 mètres de long sur laquelle sont inscrits les noms des 17 306 personnes qui sont mortes entre 1990 et 2012 en Méditerranée. Et le drame s’accélère : 6 000 morts depuis 2013, 1 700 morts au cours des premiers mois de 2015.  La liste a été posée sous les pas des parlementaires et du personnel européen qui étaient donc obligés de marcher dessus. C’était mardi 28 avril, à la veille de la discussion sur la situation catastrophique des migrants en Méditerranée. L’opération était menée par le « Collectif pour une autre politique migratoire », qui rassemble des dizaines d’organisations des droits humains, interculturelles, migratoires, d’éducation au développement, de l’économie sociale et solidaire, écologistes et d’aide aux migrants. Plusieurs centaines de personnes, principalement des Strasbourgeois et Strasbourgeoises, étaient rassemblées devant le Parlement européen et exigeaient un changement urgent dans la politique migratoire européenne : « Nous dénonçons une Europe aveuglée par l’obsession sécuritaire, dont le principal objectif est d’empêcher les personnes d’accéder à son territoire, avant celui de sauvetage et de protection. Nous voulons une Europe solidaire dans laquelle l’ensemble des membres prend ses responsabilités et respecte ses obligations internationales. » Toutes les associations réunies dans le Collectif se retrouvaient sous le slogan : « L’Europe est en guerre contre un ennemi qu’elle s’invente, remettons les droits humains au coeur de l’Europe. »

Des députés européens se sont joints au rassemblement. Tous ont souligné la nécessité d’inverser la logique d’une Europe forteresse, de permettre la mobilité internationale, d’autoriser l’accès au territoire européen, de respecter les règles de protection internationale et de mettre sous contrôle démocratique l’agence européenne Frontex.

Le collectif est composé notamment d’Amnesty International Alsace, de l’Association des travailleurs maghrébins de France (ATMF), d’Attac Strasbourg, de l’ASTU, de l’Amsed, d’Artisans du monde, de Calima, de la Coordination des résidents étrangers de Strasbourg (Cares), du CCFD Terre solidaire, du Cercle du silence de Strasbourg, de la Cimade, du Collectif judéo-arabe et citoyen pour la Palestine, du Collectif d’ailleurs nous sommes d’ici, du Colecosol, du collectif « Justice et libertés », d’Emmaüs Centre-Alsace, d’Europe Écologie les Verts (EELV), de la Pastorale des migrants, des Voix libres, du Mrap, de NPA67, d’Oxfam, du PCF 67, du Parti de gauche 67, de Travailler ensemble jeunes et engagé-e-s (Teje), de l’UJFP Alsace, de Watch the Med Alarm Phone, d’Europe Cameroun solidarité, de Wietchip, de Femmes du 3e Millénaire, d’Alsace – Syrie, des Femmes en noir, de la Vie nouvelle, des Amis du Monde diplomatique, de l’AIPPP, de la Coordination de l’Appel de Strasbourg, de Civimed Initiatives.

La page Facebook de Témoignage chrétien a relayé cette initiative. Plus de 7 500 personnes ont été jointes en 48 heures. Par ailleurs, TC proposera dans les jours qui viennent une initiative pour rompre la logique d’enfermement et de crainte qui prévaut à l’égard des migrants de Méditerranée. Vous pouvez d’ores et déjà nous faire part de vos réactions et de vos initiatives en écrivant à tc.dialogue@gmail.com

Publié dans Politique

Commenter cet article