J’imagine que des locaux peuvent être ouverts pour recevoir toutes les personnes migrantes

Publié le par Michel Durand

J’imagine que des locaux peuvent être ouverts pour recevoir toutes les personnes migrantes

Source de l'image

Des évêques de l'Eglise catholique de France ont publié un appel à bien accueillir les migrants. 17 juin 2015, voir ci-dessous. Seront-ils entendus ?

Dans l’urgence, je pense que les citoyens (dont les chrétiens) se doivent de suppléer aux carences de l’Etat : bien accueillir. Ce ne sera que pour un temps bref car des actions de gestions de vie dans la citée (le politique) se mettront en place comme doivent le faire les gouvernants. Pour aller dans ce sens, une action politique se mettra en place, soutenue par les Eglises.

En attendant, j’imagine que des locaux d’Eglise, des espaces municipaux peuvent être ouverts pour recevoir toutes les personnes migrantes. Je souhaite que les Institutions ecclésiales ouvrent ses structures, prêtes ses comptes en banque, offrent ses adresses comme boites postales de sièges sociales d’associations qui se montent dans l’urgence, etc… J’imagine que des maisons paroissiales, des aumôneries, des presbytères –j’en connais à Lyon de très vastes et peu occupés- ouvrent leurs portes pour loger des familles, des célibataires. J’imagine que personne ne peut avoir le désir de laisser des proches dormir dehors. Et je me félicite de voir que des maisons se sont déjà ouvertes pour ne pas laisser à la rue.

Sur ce sujet, il y a beaucoup à lire depuis la semaine passée.

Voir ici avec La Croix

- avec Le Monde (Le huffington post)

- avec FR 3

- avec Zurbains

Encore avec La Croix 

A Lyon, les catholiques ouvrent de nouvelles voies pour l’accueil des migrants. Les chrétiens lyonnais ont formé avec plusieurs associations non confessionnelles un collectif pour répondre à l’urgence... Voir ici.

Déclaration du Conseil permanent des évêques de France

Paris, mercredi 17 juin 2015

Alors que la présence de personnes migrantes crée de plus en plus de tensions à la frontière italienne, à Calais ou encore à Paris et à l’approche de la Journée mondiale des réfugiés le 20 juin prochain, le Conseil permanent de la Conférence des évêques de France lance une interpellation sur cette question qui nous concerne tous. Dans le même temps, Mgr Laurent Dognin, Mgr Jacques Blaquart et Mgr Renauld de Dinechin s’adressent aux catholiques en France dans le message : « Aimez donc l’immigré, car au pays d’Égypte vous étiez des immigrés » (Dt 10, 19)

Migrants : nous sommes tous concernés

Avec une intensité sans cesse accrue nous est adressée la douloureuse question des migrants et réfugiés d’Afrique et du Proche-Orient.
Pour de multiples raisons, souvent très dramatiques - guerres, misère, dérèglement du climat - beaucoup sont contraints de quitter leur pays où ils ne peuvent plus vivre.
Déjà de nombreux catholiques s’impliquent auprès de leurs frères étrangers par l’accueil, le soutien et le souci de leur donner des conditions de vie décentes.
Nous saluons ces engagements et invitons l’ensemble des catholiques en France à changer leur regard, à se faire proches, à dépasser leurs préjugés et leurs peurs et à oser la rencontre.
Il ne nous est pas possible de nous replier sur nous-mêmes et d’ignorer la misère de tant d’hommes, de femmes et d’enfants du monde entier qui cherchent seulement à vivre dignement.
Comme l’a fait le Pape François, nous déclarons notre “honte” devant ce qui se passe en Méditerranée comme à Calais.
Il faut prendre conscience que cette situation va malheureusement continuer à s’aggraver et que c’est toute la communauté nationale, l’ensemble de la société qui est concerné.
Nous exhortons nos gouvernants à intensifier une coopération internationale à la hauteur des enjeux. L’Europe doit tout particulièrement assumer ses responsabilités et appeler les pays qui la composent à apporter une réelle réponse.

La dignité de personnes humaines est en jeu.

Mgr Georges PONTIER, Archevêque de Marseille, président de la CEF
Mgr Pierre-Marie CARRÉ, Archevêque de Montpellier, vice-président de la CEF
Mgr Pascal DELANNOY, Évêque de Saint-Denis, vice-président de la CEF
Cardinal André VINGT-TROIS, Archevêque de Paris
Mgr Jean-Claude BOULANGER, Évêque de Bayeux et Lisieux
Mgr François FONLUPT, Évêque de Rodez
Mgr Hubert HERBRETEAU, Évêque d’Agen
Mgr Jean-Paul JAMES, Évêque de Nantes
Mgr Stanislas LALANNE, Évêque de Pontoise
Mgr Benoit RIVIÈRE, Évêque d’Autun, Chalon et Mâcon

 

Publié dans Eglise, Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article