Le banquet touche à sa fin, il faut partager les restes et cesser de dégrader le climat

Publié le par Michel Durand

Nicolas Sersiron Dette et extractivisme

Nicolas Sersiron Dette et extractivisme

Roger, prêtre en retraite, a beaucoup œuvré dans les milieux populaires, notamment en Amérique latine où il représenta la Prado depuis 1971.

En ce début de juillet 2015, il souhaite à ses amis un bel été. Ça vaut le coup de lire son message qui est une invitation à lire, de Nicolas Sersiron : Dette et extractivisme.

« Le modèle consumériste occidental n'a été possible que par la conquête armée et le vol des ressources naturelles d'autres peuples par les Européens au cours des derniers siècles. Quand ce ne fut pas l'extermination quasi complète des populations indigènes. Aujourd'hui, cette conquête par dépossession extractive est encore accentuée par les grands pays émergents qui veulent leur part du grand festin. On les comprend même si on ne les approuve pas.

Les Africains - dont le nombre devrait atteindre deux milliards -comme d'autres peuples n'accepteront plus très longtemps d'être dépossédés de leurs richesses naturelles et d'avoir à subir le réchauffement dont ils ne sont pas responsables.

Le banquet touche à sa fin, il faut partager les restes et cesser de dégrader le climat. Sinon, après la guerre économique en cours, c'est la violence des armes qui explosera ».

« Vivre simplement pour que simplement d’autres puissent vivre » disait Gandhi.

Voir dans « dette et extactrivisme » P.169 de N. Sersiron, précise Roger Servy.

Et je vous suggère l’écoute de cette émission sur France culture :

Avec : Henry Muhiya, secrétaire exécutif de la Commission épiscopale pour les ressources naturelles, auteur du rapport du CCFD "Des ressources naturelles au cœur des conflits" et Nicolas Sersiron, président du Comité pour l'annulation de la dette du tiers monde, le Cadtm France et auteur de "Dette et extractivisme", Ed. Utopia.

Plus d'info

Voir aussi la vidéo : 
L’audit et l’annulation des dettes illégitimes, la réduction des inégalités, la fin du pillage des ressources, la dette écologique sont quelques-uns des combats citoyens que N. Sirseron  propose. La dette ou comment s'en débarrasser.

Commenter cet article