Alors que nos intellectuels tergiversent, la réalité est là : l'image du « garçon de la plage » nous saute à la figure. HONTE !

Publié le par Michel Durand

Alors que nos intellectuels tergiversent, la réalité est là : l'image du « garçon de la plage » nous saute à la figure. HONTE !
Alors que nos intellectuels tergiversent, la réalité est là : l'image du « garçon de la plage » nous saute à la figure. HONTE !
Alors que nos intellectuels tergiversent, la réalité est là : l'image du « garçon de la plage » nous saute à la figure. HONTE !
Alors que nos intellectuels tergiversent, la réalité est là : l'image du « garçon de la plage » nous saute à la figure. HONTE !
Alors que nos intellectuels tergiversent, la réalité est là : l'image du « garçon de la plage » nous saute à la figure. HONTE !

Peu importe le terme, migrants, réfugiés, cette image d'un garçon mort sur nos plages européennes à cause de Daesh n'aurait jamais dû circuler. Je ne dis pas qu'il ne fallait pas faire circuler la photo sur tous les médias. Je dis que cette situation, dramatique, qui a entraîné la mort d'Aylan aurait due être gérée depuis longtemps par nos dirigeants.

J'ose espérer que cette image, ces images, atroces, permettront enfin d'ouvrir les yeux de nos gouvernants sur le sort des populations contraintes de migrer, et leur donneront le courage et la force d'agir.

Pour cela, signez la pétition, que nous remettrons aux responsables à l'ONU et à l'UE : http://www.citizengo.org/fr/28947-solutions-crise-migratoire

Découvrir un camion rempli d'êtres humains morts, apercevoir un gamin noyé sur la plage : cela ne devrait pas exister. C'est une honte !

Honte des guerres qui expulsent les personnes qui fuient l'horreur.

Honte des dirigeants corrompus qui expulsent leurs populations à la recherche d'une vie décente.

Honte des sociétés hypocrites qui préfèrent regarder de l'autre côté alors que le drame se déroule à leurs portes.

Le garçon de la plage, Aylan, ne jouera plus jamais... bernadette, combien d'enfants comme Aylan devra-t-on encore voir sans vie pour que cela cesse...?

Signez pour interpeller nos dirigeants et leur demander d'agir : http://www.citizengo.org/fr/28947-solutions-crise-migratoire

Ces migrants sont des hommes, ce sont nos frères. Comment pouvez-vous, comment pouvons-nous accepter de voir nos frères mourir, expulsés, de voir leurs droits bafoués, de laisser faire... au nom de quoi ? Votre devoir, notre devoir est de nous révolter, d'agir et de demander aux responsables d'agir... à moins que cela ne vous empêche pas de dormir ce soir, demain, ce week-end... 

Si vous voulez agir, faites comme moi (je n'ai pas bien dormi cette nuit !) et faites-le maintenant : http://www.citizengo.org/fr/28947-solutions-crise-migratoire

Sincèrement

Violette et toute l'équipe de CitizenGO

-----

CitizenGO est une plate-forme de participation citoyenne qui travaille à défendre la vie, la famille, et les libertés fondamentales dans le monde entier. Pour en savoir plus sur CitizenGO, cliquez-ici,  ou connectez-vous sur Facebook ou Twitter.

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

brunel ph 06/09/2015 22:06

Tout a fait d'accord. Mais pourquoi s'en prendre aux "intellectuels"?? Je n'ai pas l'impression que notre personnel politique et economique actuel soit si intellectuel que ça! Justement : ils ne prennent pas le temps de reflechir a autre chose qu'aux strategies de réélection...

Michel Durand 08/09/2015 20:23

Cette phrase évoquant les "intellectuels" appartient à la presse ; c'est dans les médias que je l'ai copiée. Je pense qu'on appelle facilement "intellectuel", toutes les élites. Celles et ceux qui se trouvent dans les congrès, dans les lieux de gouvernance. Les politiques sont alors vus comme des intellectuels. Je partage votre avis : pensant trop à leur réélection, ils ignorent le devoir essentiel du vrai intellectuel, à savoir prendre de la distance pour cerner le vrai, le juste, le bien...