Artistes, aujourd'hui comme hier, l'Église a besoin de vous et se tourne vers vous

Publié le par Michel Durand

Basa LYON - 2015, Demain. œuvre de Jean-Bernard Chappe

Basa LYON - 2015, Demain. œuvre de Jean-Bernard Chappe

Didier Pirrodon, prêtre en charge de la paroisse des Pentes de la Croix-Rousse, ce jeudi 24 septembre a ouvert la 10 biennale d’art sacré actuel en l’église Saint-Polycarpe à Lyon. Voici le texte de son discours d’inauguration.

Éminence, chers amis, chers artistes

C'est en tant qu'administrateur de la paroisse St-Polycarpe que j'accueille aujourd'hui la 10ème BASA.
Après Villeurbanne, la biennale a trouvé, grâce au Père Michel Durand, sa place ici... dans ce quartier des Pentes de la Croix-Rousse. Quartier d'artistes...
Le thème de cette année est DEMAIN
Cependant, permettez-moi de revenir un peu en arrière.

Le Bienheureux Pape Paul VI en 1964 demandait humblement pardon aux artistes :

Nous vous avons fait souffrir, car nous vous avons d'abord imposé la règle de l'imitation, à vous qui êtes des créateurs, toujours en éveil, et constamment traversés par mille idées et conceptions nouvelles. Nous vous disions : voici notre style, il faudra vous y conformer ; voici notre tradition, il faudra y être fidèles ; voici nos maîtres, il faudra les suivre ; voici nos canons, impossible d'y échapper. Disons-le sans détour : nous vous avons parfois imposé une chape de plomb, pardonnez-nous (...).
(Paul VI aux artistes. chapelle Sixtine, 7 mai 1964)

Oui, Paul VI voulait rétablir l'amitié entre l'Église et les artistes et il les invitait à une authentique renaissance de l’art, dans le contexte d'un nouvel humanisme.
Oui pour lui l’art était à ses yeux l'assomption du visible dans l'invisible.
Cette année, l'Église célébrera les 50 ans de la clôture du concile Vatican II. Là encore Paul VI s'adressait aux artistes le 8 décembre 1965 :

A vous tous, maintenant, artistes, qui êtes épris de ta beauté et qui travaillez pour elle : poètes et gens de lettres, peintres, sculpteurs, architectes, musiciens, hommes du théâtre et cinéastes... A vous tous, l'Église du Concile dit par notre voix : si vous êtes les amis de l'art véritable, vous êtes nos amis !

L’Église a dès longtemps fait alliance avec vous. Vous avez édifié et décoré ses temples, célébré ses dogmes, enrichi sa liturgie. Vous l'avez aidée à traduire son divin message dans le langage des formes et des figures, à rendre saisissable le monde invisible.

Aujourd'hui comme hier, l'Église a besoin de vous et se tourne vers vous.

Ce monde dans lequel nous vivons a besoin de beauté pour ne pas sombrer dans la désespérance. La beauté, comme la vérité, c'est ce qui met la joie au cœur des hommes, c'est ce fruit précieux qui résiste à l'usure du temps, qui unit les générations et les fait communier dans l'admiration. Et cela par vos mains...

Oui tout cela est vrai. Aujourd'hui comme hier et comme demain.
En effet que serait une civilisation sans l’art, sans sensibilité ? Je ne parie pas de sensiblerie.
La BASA est là pour nous redire que l'art actuel sera notre patrimoine de demain.
Et que demain sera embelli par l’art d'aujourd'hui.
Alors merci aux artistes !

Bravo les artistes !

Publié dans Art

Commenter cet article