Marie, la Vierge au manteau, étant ses bras vers la foule pour placer chacun sous sa protection

Publié le par Michel Durand

Marie, la Vierge au manteau, étant ses bras vers la foule pour placer chacun sous sa protectionMarie, la Vierge au manteau, étant ses bras vers la foule pour placer chacun sous sa protection

8 décembre à Lyon. Nous connaissons l’origine de cette manifestation populaire. Sinon, on peut lire ici.

Marie, la Vierge au manteau, étant ses bras vers la foule de la ville pour placer chacune et chacun sous sa protection. C’est toute l’humanité qui est ainsi sous la protection divine comme le montre cette peinture.

Madonna della Misericordia par Piero della Francesca

Madonna della Misericordia par Piero della Francesca

Après un passage, fortement commercial avec concours de vitrines dans la poussée des cadeaux de Noël, le 8 décembre est devenu municipal. Des lumignons, on est passé à la lumière puis aux Lumières. Avec sa fête des Lumières, Lyon se vend bien aux touristes. Mais, quel lien historique avec la joie des habitants éclairant le bord de leur fenêtre ?

Aujourd’hui, les débordements des éclairages techniques n’auront pas lieu pour cause d’État de siège. Nombreux Lyonnais s’en réjouissent. « On va retrouver un vrai 8 décembre ». Un petit groupe a rédigé un texte que je pense publier demain. Il se présente ainsi :

« Nous sommes un petit groupe à nous être rassemblés autour d'un texte sur la fête des Lumières avec l'idée de lancer un "appel du 9 décembre" pour l'abandon définitif de cette manifestation, version tapageuse et commerciale, et revenir à une fête du 8 décembre à la bougie, sobre et décroissante. Le but est surtout de faire entendre un point de vue critique sur cette fête et de sortir du silence face à toutes ces dérives qui font qu'aujourd’hui les logiques de communication dominent aussi bien le champ politique que culturel. »

 

Marie, la Vierge au manteau, étant ses bras vers la foule pour placer chacun sous sa protection

En attendant de lire cet appel, je me demande comment la communication de la ville de Lyon peut aussi facilement passer d’une lumière émanant des maisons et implorant la protection de Marie aux lumières devenues hommages aux victimes. Certes, il ne faut oublier aucun tués des attentats, ceux de Syrie et d'ailleurs ! Toutes les démarches se complètent assurément. On évoque, dans notre obscurité, la protection de Celui qui nous transcende. Mais la com. de la Ville de Lyon ne devrait-elle pas changer de vocabulaire ? Surtout de pratique. Combien de familles dorment dans la rue cette nuit ? Ou dans de sinistres logements ? Parmi les migrants, combien de jeunes lycéens furent forcés de quitter leur école ? Combien de logements possibles vides et réquisitionnables ?

La Vierge protège toutes les personnes sous son manteau.

Vierge Pokrova Bogorodicy (v. XVIIe siècle) Seredina, Ukraine

Vierge Pokrova Bogorodicy (v. XVIIe siècle) Seredina, Ukraine

Publié dans Témoignage

Commenter cet article