Avec quelle vigueur Notre Seigneur chasse les vendeurs du temple ; c'est un péché qui afflige grandement son cœur

Publié le par Michel Durand

Comme l'argent tente ! comme il fait envie généralement et qu'il est difficile de ne pas faire quelque faute de ce genre, de ne pas imiter Judas : "combien me donnerez-vous et je vous le livrerai" (Mt 26,15)…

Avec quelle vigueur Notre Seigneur chasse les vendeurs du temple ; c'est un péché qui afflige grandement son cœur, il faut retrancher des choses saintes tout ce qui sent l'argent, le commerce, le trafic.

N'est-ce pas souvent pour punir notre avarice et notre attachement aux biens de la terre que Dieu envoie des révolutions et nous fait dépouiller par les fidèles eux-mêmes de tout ce que nous possédons ? C'est la première chose que font les révolutionnaires : nous dépouiller, nous rendre pauvres. 

 

Si vous vivez à Lyon, et si vous le souhaitez, je vous invite à cette conférence du mardi 3 mai 2016

Antoine Chevrier et la Commune de 1870

Avec Paul Chopelin,
Maître de conférences en histoire moderne, Lyon III

mardi 3 mai à 18 h 30

Entrée : 5 rue Père Chevrier, 69007 Lyon

 

Dans le cadre
des mardis de la salle du Prado
Paroles d’actualité / L’Évangile regarde le monde

Publié dans Prado, Eglise

Commenter cet article