Changement climatique & justice sociale. Pratiques de mobilisation collective, de transition écologique, sociale, & de désobéissance

Publié le par Michel Durand

Changement climatique & justice sociale. Pratiques de mobilisation collective, de transition écologique, sociale, & de désobéissance

AGIR    !

L’Évangile regarde le monde

Salle du Prado – rencontres – conférences - débats

Le mardi 27 septembre : 18 h 30 au Prado - 5 rue Père Chevrier, 69007 Lyon

  • Je serai heureux de vous rencontrer à l'occasion de cette conférence débat !

 

> 27 septembre 2016 :

Changement climatique et justice sociale.

Pratiques de mobilisation collective, de transition écologique & sociale, et de désobéissance non violente".

Et agir.

Avec le mouvement Alternatiba

Dérèglement climatique, raréfaction des sources d’eau potable, épuisements des matières premières, pollutions diverses et accumulations de déchets toxiques, perte de la biodiversité et destruction de paysages naturels, menaces sur la dignité de la vie humaine et accroissement des inégalités sociales : le constat est là, lucide. Ce ne sont pas des idées mais des faits. Toutes les femmes, tous les hommes sont concernés et doivent réagir ensemble face aux crises en cours. Une mobilisation collective pour défendre les biens communs essentiels à la vie s’avère indispensable

Agissons en faveur d’une « écologie intégrale » qui s’adresse à chacun, responsables politiques ou dirigeants de multinationales, familles d’aujourd’hui et de demain ou petites communautés agricoles, écologistes militants ou adeptes d’une tradition spirituelle du monde. Tous concernés.

« La dignité de chaque personne humaine et le bien commun sont des questions qui devraient structurer toute la politique économique, or parfois elles semblent être des appendices ajoutés de l’extérieur pour compléter un discours politique sans perspectives ni programmes d’un vrai développement intégral. Beaucoup de paroles dérangent dans ce système ! C’est gênant de parler d’éthique, c’est gênant de parler de solidarité mondiale, c’est gênant de parler de distribution des biens, c’est gênant de parler de défendre les emplois, c’est gênant de parler de la dignité des faibles, c’est gênant de parler d’un Dieu qui exige un engagement pour la justice. » François.

 

Publié dans Eglise, évangile, Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article