En critiquant le court-termisme des politiques actuelles, le pape François renvoie la conscience chrétienne à son propre examen

Publié le par Michel Durand

Corinne Morel-Darleux au colloque CPP de 2014 à Lyon avec Serge Latouche et Michel Lepesant

Corinne Morel-Darleux au colloque CPP de 2014 à Lyon avec Serge Latouche et Michel Lepesant

Cycle de conférences Chaire Jean Bastaire = mardi 22 novembre – 18 h 30
Les mardis de 18 h 30 à 20 h
18 octobre 2016, 8, 15, 22, 29 novembre 2106

Université Catholique de Lyon 23 place Carnot - 69002 Lyon

La réception de l'encyclique Laudato si' dans la militance écologique :

Le séisme d'une encyclique
Mardi 22 novembre 2016 - 18h30-20h30
avec Corinne Morel-Darleux, Conseillère régionale et
secrétaire nationale du parti de Gauche

 

Engagée de longue date contre les mécanismes culturels et économiques de destruction des êtres humains comme des écosystèmes, Corinne Morel-Darleux a ressenti les répliques du « séisme Laudato si' » dans les milieux écologistes, anticapitalistes et laïques. L'enjeu du climat pose aujourd'hui la question des conditions mêmes de vie humaine sur Terre, il refonde dès lors un intérêt général humain à préserver la biosphère. En ce sens, l'encyclique constitue un point d'appui : en faisant le lien entre urgence sociale et environnementale, en pointant la responsabilité morale de la finance internationale, en critiquant le court-termisme des politiques actuelles, le pape François renvoie la conscience chrétienne à son propre examen. Mais le défi climatique réclame des actes politiques urgents, et l'impératif d'universalisme qu'il pose reste un chemin parsemé d'embûches et de contradictions dans l'univers religieux.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article