Comment un président éduqué et intelligent peut-il confondre antisémitisme et antisionisme, si ce n’est pas calcul politique ?

Publié le par Michel Durand

Comment un président éduqué et intelligent peut-il confondre antisémitisme et antisionisme, si ce n’est pas calcul politique ?

source de la photo

Robert Divoux* vient d’envoyer à son réseau une réaction au discours d’Emmanuel Macron prononcé au Vel d’Hiv. qui a réactivé ce que j’ai écrit dans ce blogue le 31 juillet 2017. Il est question d’antisionisme.

 

E. Macron a dit, le  16 ou le 17 juillet 2017 : « nous ne céderons rien à l’antisionisme, car il est la forme réinventée de l’antisémitisme ».

 

Daniel Kenigsberg, je pense dans Témoignage chrétien le 1er Août 2017, a écrit : « Emmanuel Macron, avant d’approfondir son propos, exprime clairement sa pensée : “Vichy, ce n’était pas tous les Français, mais c’était le gouvernement et l’administration de la France.” 

Mais pourquoi finit-il son discours par cette formule fourre-tout : « Nous ne céderons rien à l’antisionisme, car il est la forme réinventée de l’antisémitisme » ? 

 

Assertion pertinente au regard des glissements permanents opérés depuis des années par des antisémites instrumentalisant la tragédie des Palestiniens, et face aux assassinats de Juifs parce qu’ils le sont : école Ozar Hatorah (Jonathan Sandler, ses deux enfants Gabriel et Arieh, et une fillette, Myriam Monsonego), Hyper Cacher de Vincennes, Musée juif de Bruxelles, Sarah Halimi. 

Assertion fausse quand elle est assénée devant Benjamin Netanyahou, lequel ne peut que se sentir conforté dans sa façon de définir le sionisme, un sionisme d’extrême droite, qui n’hésite pas à faire passer ses opposants israéliens, passés et présents, pour des antisémites ! Antisémites, Martin Buber, Yeshahou Leibowitz, Itsrak Rabin, Zeev Sternhell, Amos Oz, David Grossman, Ronit Elkabetz ? Non, sionistes… »

 

Cette réaction complète, met à jour ce que j’écrivais.

Pour aller plus loin encore dans la réflexion, j’invite à suivre ce lien – Antisionisme = antisémitisme ? Une erreur historique, une faute politique.

https://blogs.mediapart.fr/dominique-vidal/blog/170717/antisionisme-antisemitisme-une-erreur-historique-une-faute-politique

Il est bien aussi de prendre connaissance de la lettre ouverte de la Coalition Nationale d’Organisations chrétiennes en Palestine (NCCOP) au conseil Œcuménique des Églises  et au mouvement économique.

 

Venir également ici.

 

 

 

* P.O. retraité, membre du Prado

Publié dans Politique, Anthropologie

Commenter cet article