Il ne peut y avoir d'écologie véritable sans une remise en cause du paradigme technique et libéral qui marque notre temps

Publié le par Michel Durand

Il ne peut y avoir d'écologie véritable sans une remise en cause du paradigme technique et libéral qui marque notre temps

Chrétiens et pic de pétrole n’existe plus, mais je constate que les idées développées par ce groupe poursuivent leur chemin. En témoigne l’amant propos de Joseph d’Halluin à l’ouvrage publiée sous  la direction Fabien Revol, titulaire de la chaire Jean Bastaire, pour une vision chrétienne de l’écologie intégrale.

Le voici : 

En juin 2015, après plusieurs mois de rumeurs, le pape publiait Laudato si' (LS). Pour le groupe Chrétiens et Pic de Pétrole (CPP), cette encyclique est venue couronner un travail intellectuel mené depuis de nombreuses années.

Notre réflexion s'est toujours voulue systémique, c'est-à-dire allier les approches environnementale, sociale et spirituelle, voire anthropologique. Cette idée que « tout est lié » est tout à fait présente dans cette encyclique. Notre radicalité, c'est-à-dire notre besoin d'aller aux racines mêmes des problèmes qui traversent notre temps, marque également ce texte du magistère.

Notre discours n'a pourtant pas toujours été entendu au sein de l'Eglise. Il ne peut y avoir de croissance indéfinie ou infinie dans un monde fini ! Un humain ne peut toucher le bonheur et le Bien que quand il se reconnaît des limites ! Un monde sans souci de justice court à son effondrement ! Ces quelques simples postulats de départ à notre réflexion n'ont pas toujours été accueillis, alors même qu'il y a d'évidentes convergences entre l'objection de croissance et le christianisme. Ces évidences finissent enfin par percer et c'est une joie profonde. Le pape François porte cette parole de vérité avec un grand courage, ce qui donne encore plus de cœur à l'ouvrage pour mobiliser les fidèles, et offrir des ressources spirituelles face à l'épuisement des ressources naturelles1.

Notre joie a largement traversé les frontières du monde catholique. Dans leurs divers engagements, les membres de CPP ont ressenti la force du message du Pape, son aura et sa cohérence. Si tous les écologistes historiques ne se sont pas convertis du jour au lendemain, si les milieux militants n'ont pas vraiment abandonné leur anticléricalisme habituel, force est de constater que le pape est une figure appréciée qui a rejoint le panthéon des héros de l'écologie. Ce cycle de conférences, organisé en partenariat avec la Chaire Jean Bastaire de l'Université Catholique de Lyon, a justement cherché à mettre au jour les raisons de cet engouement, mais également à comprendre ce qui pouvait distinguer certaines approches de l'écologie, dans ses déclinaisons politiques et philosophiques.

Ne nous y trompons pas, l'enjeu principal du moment reste de mettre nos concitoyens sur les rails d'une remise en cause radicale de nos modes de vie, d'une remise en cause du paradigme économique dominant. Il reste du monde à éclairer sur les désastres écologiques et sociaux en cours. Le travail effectué durant ce cycle permet néanmoins d'aller plus loin : par la mise en dialogue des conférenciers avec des répondants de la Chaire, nous avons pu travailler en profondeur sur les soubassements philosophiques et stratégiques des penseurs militants de l'écologie. Un débat d'initiés ? Oui et non. Le lecteur plutôt chrétien trouvera dans les différentes contributions des clés de compréhension pour dialoguer avec les hommes et femmes de bonne volonté auxquels s'adresse le pape - un dialogue nécessaire pour avancer sur le terrain. Et de manière générale, tous retrouveront ici des éléments pour mieux comprendre les engagements des écologistes.

Bien sûr, les contributions ne couvrent pas tous les sujets qui auraient pu être traités, ne couvrent pas l'ensemble des sensibilités des militants de l'écologie. C'eut été vain de chercher à le faire. Par ailleurs, à CPP, nous croyons qu'il ne peut y avoir d'écologie véritable sans une remise en cause du paradigme technique et libéral qui marque notre temps - ce parti pris assumé se lira peut-être dans le choix de nos intervenants.

Nous espérons que cet ouvrage vous permettra d'aller plus loin, qu'il permettra à tous les hommes et femmes de bonne volonté de continuer à bousculer leurs concitoyens, les catholiques en particulier. L'encyclique a changé la donne, mais il reste à convertir l'institution, afin qu'elle accompagne chacun des membres de l'Eglise à accomplir une véritable conversion écologique.

Joseph d’Halluin
Association Chrétiens et Pic de Pétrole

 

1. Thème du colloque de 2009 organisé à Lyon par l'association Chrétiens et Pic de Pétrole, Quelles ressources spirituelles pour faire face à l'épuisement des ressources naturelles ?, Lyon, Parangon/

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article