Prier seul à la maison en utilisant des moyens qui créent une communion avec de nombreux priants

Publié le par Michel Durand

Prier seul à la maison en utilisant des moyens qui créent une communion avec de nombreux priantsPrier seul à la maison en utilisant des moyens qui créent une communion avec de nombreux priants

Prier l’office du temps présent, la prière des heures, le bréviaire, seul dans son appartement n’est pas facile. Souvent, cela va trop vite. Expédié plutôt que médité. Chanter seule ? Ce n’est pas évident. 
Dans la ligne de Jaques Ellul, à son école, je me prononce contre la technique. Et pourtant, je suis bien heureux de profiter des innovations des inventeurs d’ordinateurs. Ai-je la sagesse de ne pas me laisser entraîner par les nouvelles technologies ? Dominer les outils sans se laisser dominer par eux ! Vaste sujet philosophique que je me pose en utilisant un Mac mini. Aujourd’hui que ferais-je sans lui ? Irai-je, au coin de la cheminée de l’ermitage, prier en tournant les pages d’un livre de prières ? 
Le témoignage que je donne aujourd’hui est pour montrer comment, alliant AELF au son des chants numériques des monastères et paroisses, mon temps donné à la médiation-contemplation, prière est plus paisible, durable et intense. Grâce à cette technique, je peux entrer en communion avec de nombreuses communautés en prière. Dimension universelle (catholique) de l’Église.
En fait, si je montre cette séquence vidéo n’est-ce pas pour, dans la solitude de votre chambre, ou dans une ambiance familiale, vous donner envie de faire de même ?

Publié dans Eglise, Témoignage, évangile

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article