Redécouvrir des pratiques qui semblaient être dépassées et ne pouvoir se maintenir, notamment face à la critique de la raison

Publié le par Michel Durand

Redécouvrir des pratiques qui semblaient être dépassées et ne pouvoir se maintenir, notamment face à la critique de la raison
Redécouvrir des pratiques qui semblaient être dépassées et ne pouvoir se maintenir, notamment face à la critique de la raison

Conférences-débats du Prado de Lyon, l’Évangile regarde le monde 
mardi 9 janvier 2018 

Les religiosités populaires : des pratiques de foi surprenantes 

avec Robert Peloux, prêtre du Prado 

Régulièrement des enquêtes sont publiées et montrent une Église catholique en perte de vitesse. Les repères habituels (messes dominicales, nombre de mariages ou d’enfants en catéchèse) indiquent une baisse importante de l’influence de l’Eglise dans la vie quotidienne, tout particulièrement en France. En même temps, chacun vérifie que si ce que l’on appelle la pratique religieuse a fortement chuté, nombreuses sont les personnes qui portent toutes sortes de questions concernant le sens de leur vie ou manifestent de profondes préoccupations religieuses. Mais la confiance dans les grandes institutions, dont l’Église catholique, s’est érodée et beaucoup cherchent en eux-mêmes, ou dans de petites communautés, des réponses pour les aider à vivre. Ils redécouvrent ainsi des pratiques qui semblaient être dépassées et ne pouvoir se maintenir face à la critique de la raison notamment. 

R. Peloux, Les religiosités populaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article