Les abeilles meurent ! Et on ne prend pas la mesure de l’ampleur du phénomène

Publié le par Michel Durand

« Une planète où les écosystèmes ne fonctionnent plus est une planète inhabitable », Cyrille Frey

« Une planète où les écosystèmes ne fonctionnent plus est une planète inhabitable », Cyrille Frey

source le photo 

L’Évangile regarde le monde

le mardi à 18 h 30 - Maison du Prado

Entrée : 5 rue Père Chevrier 69007 Lyon

 

Conférence - débat : 

-- > 9 oct. : Pour une conversion écologique radicale

 

 

Avec Marie, journaliste et 

Cyrille Freychargé d'études en association de protection de la nature

- auteurs sous les noms de Mahaut et Johannes Herrmann de La vie oubliée

 

 

 

Les données scientifiques sont là, accablantes. Le dérèglement climatique s’emballe, les pays les plus pauvres sont les premiers touchés. Les écosystèmes s’écroulent : 50% des animaux ont disparu de la surface du globe en moins de 50 ans. La déforestation crée des glissements de terrain meurtrier et la terre agricole disparaît. En d’autres coins du globe, ce sont les sécheresses d’une ampleur jamais vue qui frappent et condamnent à l’exil des millions de paysans. Après quarante ans de « prise de conscience », plus de vingt-cinq ans après le fondateur sommet de Rio, la crise écologique ne daigne même pas ralentir. Comme habitat de l’espèce humaine, la planète périclite. L’urgence appelle une réaction à la hauteur : tous les niveaux décisionnels, du citoyen jusqu’aux sommets internationaux, doivent comprendre que les tentatives d’aménager le modèle productiviste planétaire ont échoué. Les petits pas ne sauveront pas la capacité de la Terre à nous faire vivre. Le réalisme est du côté de changements d’une profondeur, à proprement parler, radicale, dans nos modes de vie et même notre être au monde.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article