L'Aquarius est le dernier navire humanitaire à parcourir la Méditerranée pour recueillir des migrants qui tentent la traversée clandestine vers l'Europe. Il est impérieux qu'il reprenne sa mission

Publié le par Michel Durand

Les manifestants ont défilé aux cris de «Aquarius bloqué, Europe naufragée» et de «Un pavillon pour «Un pavillon pour l'Aquarius». JEAN-PAUL PELISSIER/REUTERS

Les manifestants ont défilé aux cris de «Aquarius bloqué, Europe naufragée» et de «Un pavillon pour «Un pavillon pour l'Aquarius». JEAN-PAUL PELISSIER/REUTERS

Beaucoup de monde sur les places suite à l'appel de SOS Méditerranée. Mais, à l'avis de nombreuses personnes, ce n'est pas encore assez. Avec cette page, j'apporte un complément à l'infirmation de samedi.

Des milliers de citoyens ont répondu samedi en Europe à l'appel lancé par l'ONG SOS Méditerranée à former une «vague orange» lors d'une journée de soutien à l'Aquarius, son bateau de secours aux migrants en mer, arrivé jeudi à Marseille et menacé de rester à quai faute de pavillon.

«On en appelle à toutes les personnes, quelles qu'elles soient, où qu'elles soient, à former une vague orange, couleur des bouées et des gilets de sauvetage et aussi de l'Aquarius» pour «soutenir les valeurs d'humanité et de solidarité» portées par SOS Méditerranée et Médecins sans frontières (MSF), avait annoncé lors d'une conférence de presse à Marseille Caroline Gaset, membre du conseil d'administration de SOS Méditerranée, affréteur du navire de sauvetage en mer avec MSF.

Des rassemblements étaient prévus dans près d'une trentaine de villes en France ainsi qu'à Berlin, Palerme (Italie) et Bruxelles pour réclamer «un pavillon pour l'Aquarius».

Plus d'information sur ce sujet avec Le Figaro.

Publié dans Politique, migration

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article