« À vrai dire, nous avons été bouleversés par quelques femmes de notre groupe »

Publié le par Michel Durand

Le Pérugin, Ascension du Christ en présence de la Vierge et des apôtres, 1495-1498, Musée des Beaux arts de Lyon

Le Pérugin, Ascension du Christ en présence de la Vierge et des apôtres, 1495-1498, Musée des Beaux arts de Lyon

Au lendemain de l’Ascension, je reprends cette page de Jean-Marie Delthil, vous la proposant à votre lecture. Lumière de l’Ascension ! Comment la voir sans être ébloui ?

Etty

J'écris pour découvrir la lumière, la Lumière, bien entendu : celle de Dieu, venue si souvent par les hommes, par les personnes que nous côtoyons, et parfois sans même y prendre garde...

Mon ouvrage À vrai dire, témoigne, pour d'autres, au jour le jour, de cette recherche, de cette quête.

Témoigner des petites choses, des petites rencontres, à tout point de vue, de ma vie, de nos vies -car rien n'est séparé-, voilà ce qui anime mon travail d’écriture (de photo et de peinture, également), et ma vie tout entière. 

Voilà ce qui me fait écrire si souvent, et vivre plus intensément l'ordinaire de ma vie. 

En cela, Etty m'est proche, très proche, elle est un guide et une amie sûre, et qui n'enferme pas : elle, qui a su si admirablement voir Dieu libre et vivant tout simplement en l'homme, l'homme tout simplement en Dieu - et nous le transmettre si généreusement !

 

Jean-Marie Delthil. Bonny, le 22 janvier 2015.

 

À vrai dire

Renaître, jour après jour, en apprenant à être heureux, malgré tout... Ces pages veulent en effet témoigner de cette vie, toujours active, et qui ne s'éteint jamais : témoigner de ces jaillissements de vie, simples, limpides, profonds, dans ce qui fait le plus souvent l'ordinaire de nos existences. Témoigner de Jésus-Christ, vivant, sauveur, ami des hommes... Passionné par l'étude des sociétés humaines et des modes de vie, Jean-Marie Delthil évoque notre monde d'aujourd'hui, celui du pas de notre porte, ouvrant véritablement des brèches dans ce qui faisait parfois nos idées les plus dures, et même les plus obscures. De rencontres en réflexions, il partage avec nous cette quête de sens et d'harmonie qui nous concerne tous. Empreint d'humanisme, fort de sa foi, son témoignage est porteur d'espérance et de joie.

 

Introduction : À vrai dire … « À vrai dire, nous avons été bouleversés par quelques femmes de notre groupe »… Nous sommes ici dans la Bible, dans l’Evangile selon Saint-Luc, au chapitre 24, verset 22. Jésus a été mis à mort, en Croix.Il a été déposé au tombeau… quelques femmes : Marie Madeleine, Jeanne, et Marie, la mère de Jacques, ont trouvé le tombeau vide ; elles ont, de plus, été saisies par la présence de deux Anges, deux Anges de Dieu qui leur ont dit : « Pourquoi cherchez-vous le Vivant parmi les morts ? Il n’est pas ici, il est ressuscité ».

Voilà bien l’essentiel. L’essentiel de nos vies. De toutes nos vies : la Résurrection, celle du Christ, et la nôtre également, par petites touches, dès à présent, sur cette Terre et dans les jours qui font nos vies. Les disciples d’Emmaüs en savent quelque chose. Nous aussi parfois, également. Les pages que vous allez lire veulent en effet témoigner de cette Vie, toujours active, et qui ne s’éteint jamais : témoigner de ces jaillissements de vie, simples, limpides, profonds, dans ce qui fait le plus souvent l’ordinaire de nos existences. Témoigner de Jésus-Christ, Vivant, Sauveur, Ami des hommes – et dans nos vies.

 

Jean-Marie Delthil. Le 1er juillet 2014

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jean-Marie DELTHIL 07/06/2019 10:44

Merci, Michel.
Jean-Marie.