Dans une alliance improbable, associations religieuses et particuliers de gauche ont mis leurs divergences de côté pour faire vivre ce squat

Publié le par Michel Durand

Dans une alliance improbable, associations religieuses et particuliers de gauche ont mis leurs divergences de côté pour faire vivre ce squat
Dans une alliance improbable, associations religieuses et particuliers de gauche ont mis leurs divergences de côté pour faire vivre ce squat

Médiapart, le 24 juillet 2019 :

« De 50 en 2018, ils sont passés à environ 300 en juillet 2019. Ces migrants bénéficient d’une aide d’une cinquantaine de « soutiens » des alentours de la Croix-Rousse. Dans une alliance improbable, des associations religieuses et des particuliers de gauche ont mis leurs divergences de côté pour faire vivre ce squat. (…)

« Nous avons réclamé des logements dignes pour ces personnes, la préfecture a refusé. Nous sommes passés de l'autre côté, dans l'illégalité. Certains dans l'association étaient réticents à l'idée de faire cet acte illégal, mais nous n'avions pas le choix »,raconte Jean-Claude Vilain, président de la CUM(association Coordination urgence migrants), qui fédère des personnes issues de mouvements laïcs, religieux et de la société civile, et est présente dans le squat.

L'idée des associatifs et militants : « Mettre la pression, réquisitionner et ensuite demander. Nous ne sommes pas fiers, mais quelle est l'autre solution ? », précise le retraité.

 

FR 3 Rhône-Alpes 19/20 du 24 juillet 2019 : à partir de 6 mn 15

Voir les fichiers PDF : Le Progrès ; La Tribune ; Mediapart : 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article