Visage de l’invisible. Avec les artistes, le regard n’est pas arrêté sur l’œuvre elle-même, mais est conduit au-delà, vers une transcendance

Publié le par Michel Durand

Visage de l’invisible. Avec les artistes, le regard n’est pas arrêté sur l’œuvre elle-même, mais est conduit au-delà, vers une transcendance

Jeudi 3 octobre 2019 :
Chapelle du Lycée Saint-Marc à Lyon. Inauguration de la 12e biennale d'art sacré actuel. Visage de l'invisible. À suivre avec, bientôt, d'autres visuels

Visage de l’invisible. Avec les artistes, le regard n’est pas arrêté sur l’œuvre elle-même, mais est conduit au-delà, vers une transcendance
Visage de l’invisible. Avec les artistes, le regard n’est pas arrêté sur l’œuvre elle-même, mais est conduit au-delà, vers une transcendance
Visage de l’invisible. Avec les artistes, le regard n’est pas arrêté sur l’œuvre elle-même, mais est conduit au-delà, vers une transcendance
Visage de l’invisible. Avec les artistes, le regard n’est pas arrêté sur l’œuvre elle-même, mais est conduit au-delà, vers une transcendance

Depuis vingt ans, nous cheminons aux côtés des artistes pour leur offrir un espace (église ou grande chapelle) et une période durant laquelle leurs oeuvres participent à déployer toutes les harmoniques d’un thème.

L’édition 2019 sera dédiée au  » visage de l’invisible « . Le cheminement physique du visiteur à travers les œuvres participe de son cheminement intérieur et vice-versa, porté par les lignes d’un lieu dont la vocation est d’ouvrir à une dimension spirituelle , voire Chrétienne.

Nous accueillons des artistes de disciplines (peinture, sculpture, photographie, installation) et de convictions fort diverses. Les oeuvres trouvent à résonner avec celles que la muséographie place à leurs côtés.

Un véritable lieu ecclésial se dessine alors, unité dans la diversité que le regard peut saisir. L’exposition se tiendra au coeur de l’institution scolaire jésuite de Lyon, en plein centre-ville. Nous souhaitons ainsi pleinement associer à cet événement toutes les communautés éducatives qui dépendent de ce groupe scolaire : élèves (et leurs parents), enseignants et personnel.

Franck Castany, commissaire artistique.

Plus d'informations sur le dite de Résurgence(s)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article