Il est temps de reconstruire un monde et une Société nouvelle avant que cet Ancien Monde ne s'en soit finalement allé. Le Renouveau est là

Publié le par Michel Durand

Il est temps de reconstruire un monde et une Société nouvelle avant que cet Ancien Monde ne s'en soit finalement allé. Le Renouveau est là

Aujourd’hui Jean-Marie me passe deux textes que je ressens bien en rapport avec le refus des murs (anniversaire des 30 ans de la Chute du Mur de Berlin), le refus de la guerre, le refus d’un mode hyper technique et ultralibéral ; Scorpion - Wind Of Change… une chanson qui, aujourd'hui encore, est tout à fait de circonstance.

 

Oui !... Combien sommes-nous, et de nos jours, d’Éveilleurs - une pacifique armée... - à désigner cet ultralibéralisme comme étant la cause de bien des souffrances, de biens des incompréhensions et de bien des malheurs.

Il a existé des Éveilleurs, et ce de tout temps - et nous en sommes !... Ce système où finalement l'Argent-Roi a fini par affadir, refroidir et briser bien des relations humaines : n'en a plus pour bien longtemps.
C'est ma conviction profonde.
C'est mon intime conviction ; et plus que ma prière...
Il est grand temps de reconstruire un monde et une Société nouvelle avant que cet Ancien Monde ne s'en soit finalement allé.
Le Renouveau est là - il vient !
Saisissons-le comme un Enfant nouveau-né...

 

Jean-Marie Delthil. Bonny, le 9 novembre 2019.

 

 

 

Mort et résurrection - ou vie éternelle en compagnie de Dieu et à sa table.

En opposition à la croyance que les techniques peuvent augmenter le nombre des jours à vivre. Voir mon homélie de ce dimanche.

 

L'attention.

 

Hier, nous avons enterré Thierry – un bon copain.

J'en suis à un âge où enterrer un ami de ma génération n'a finalement plus rien d'exceptionnel…

Un autre ami, Pierre-Michel, a très justement pris la parole lors de la cérémonie des obsèques pour mettre en avant la Résurrection – cette Réalité de la Résurrection.

Oui ! Dieu nous attend et nous aime très très profondément non seulement sur cette Terre, c'est indéniable, mais encore – et surtout, j'allais même dire – après notre vie d'ici-bas.

Il m'arrive, et ce depuis déjà pas mal d'années, de faire assez souvent des rêves très beaux – d'une beauté qu'on aurait peine à imaginer… des rêves tout simples, absolument ouverts, lumineux… oui, et dégagés, radicalement dégagés de toute peur, de toute crainte, de toute convoitise et autres sottises du même ordre… la lumière y est admirable – les gens que j'y côtoie sont d'une bonté sans fard.

Et que dire également du Christ qui n'a fait que nous parler, durant sa vie terrestre, du Royaume des Cieux – de la Vie éternelle – tellement offerte et si généreusement ?… en ferions-nous donc un menteur ?

L'attention.

Il nous faut cultiver encore et toujours l'attention, aux toutes petites choses si souvent, aux minuscules événements – qui, telles des propositions ouvertes, nous parlent et donnent toujours plus le goût et l’irrépressible soif et désir de cette Résurrection, de cette Vie éternelle qui dés ici-bas est effective, et qui jamais plus ne s'arrêtera…

 

Jean-Marie Delthil. Bonny, le 8 novembre 2019.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article