Seul l’appel à la sobriété des Occidentaux industrialisés sera source d’avenirs heureux pour tous les habitants de la Terre, maison de tous

Publié le par Michel Durand

lieux de vie au Sahel
lieux de vie au Sahel
lieux de vie au Sahel

lieux de vie au Sahel

En 2004 je me suis rendu dans le nord du Burkina Faso pour un séjour d’un petit mois en utilisant les voies touristiques de Point Afrique. Point Mulhouse - Point Afrique - Gorom-Gorom

Je travaillais alors pour l’Église à Lyon dans le service de la Pastorale des réalités du Tourisme et des Loisirs (PRTL). Dans ce contexte; j’ai rencontré Maurice Freund et son équipe, notamment au cours d’un colloque qu’il avait organisé à Lyon.

éleveurs nomades et agriculteurs sédentaires
éleveurs nomades et agriculteurs sédentaires
éleveurs nomades et agriculteurs sédentaires
éleveurs nomades et agriculteurs sédentaires

éleveurs nomades et agriculteurs sédentaires

 

Dans le nord du Burkina Faso, j’ai donc côtoyé les habitants de cette région située à la frontière  du Mali et du Niger. Je me trouvais dans un « campement » au milieu d’un habitat dispersé en plein Sahel. J’ai rencontré aussi des villageois dans des villages ou petites villes plus au sud. D’après mes souvenirs, même si je pouvais dialoguer avec les membres de l’association locale qui m’hébergeaient, j’ai surtout observé. Écouter et observer demeure, à mon avis, les points essentiels de la connaissance.

Dans cette région, il est possible de rencontrer des Peuls, Touareg, Songhais, Haoussas, Bellas, et même des Mossis. Mais, en un si bref séjour, il est impossible de savoir qui est qui s’ils ne le disent pas eux-mêmes. J’ai remarqué que l’entente n’était pas toujours aisée et les photos que je dépose ici veulent en témoigner.

Le propriétaire d’un troupeau va d’une région à une autre en quête d’herbe pour les animaux. Il est anxieux des points d’eau. Il peut s’énerver si le puits est occupé trop longtemps par d’autres et que ses bêtes s’impatientent d’attendre.

Le cultivateur d’un jardin peut-il rester serein s’il craint que son travail risque d’être détruit par le passage d’un troupeau ?

Une autre observation.

Dans les épiceries ou magasins d’alimentation, j’ai très souvent vu un poster ou une page de journal montrant le portrait de Ben Laden. J’ai demandé au commerçant s’il n’avait pas peur d’afficher cet homme. C’était en 2004. On me répondait que Ben Laden était leur sauveur. C’est le seul qui peut libérer des colonialistes, de l’impérialisme américain. Ben Laden, il est notre libérateur. Je regrette de ne pas eut l’audace de prendre le poster en photo.

En cherchant sur internet, j’ai trouvé cette page qui peut montrer que ce ressenti demeure toujours.

Tout cela demeure pour moi un rappel que les politiques des pays industrialisés, englués dans l’économisme libéral ne peuvent s’en sortir parce qu’ils maintiennent des politiques de conquêtes et d’exploitations abusives. Ces photos me le disent.

 

à la recherche de l'or proche d'une "concession" tenue par des Hollandais (selon mon souvenir)
à la recherche de l'or proche d'une "concession" tenue par des Hollandais (selon mon souvenir)
à la recherche de l'or proche d'une "concession" tenue par des Hollandais (selon mon souvenir)
à la recherche de l'or proche d'une "concession" tenue par des Hollandais (selon mon souvenir)

à la recherche de l'or proche d'une "concession" tenue par des Hollandais (selon mon souvenir)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article