Ce Verbe fait chair, c'est Jésus-Christ, témoigne le Père Antoine Chevrier dans le quartier misérable de la Guillotière

Publié le par Michel Durand

Ce Verbe fait chair, c'est Jésus-Christ, témoigne le Père Antoine Chevrier dans le quartier misérable de la Guillotière

Promenade en divers lieux où je m’en vais, méditant.

Ici ou ailleurs, Antoine Chevrier accompagne mes pensées. Noël approche. Noël sera toujours là. Dieu avec nous. Partout dans le monde.

Ce Verbe fait chair, c’est Jésus-Christ

Tout en lui nous prouve qu’il est ce Verbe éternel qui vient sur la terre pour nous manifester les pensées et les volontés de Dieu.

Tout nous montre qu’il vient du ciel et qu’il n’y a rien en lui de terrestre, sinon ce corps qu’il a pris dans le sein d’une Vierge et dont il s’est revêtu pour nous parler et nous montrer le chemin du ciel.

D’abord il a été nommé et déclaré tel par l’ange Gabriel au jour de sa conception (Luc 2,1-6)

L’ange Gabriel ayant salué la Vierge Marie, choisie par Dieu pour donner naissance corporelle au Verbe de Dieu, lui dit : Ne craignez pas, Marie, car vous avez trouvé grâce devant Dieu, voilà que vous concevrez dans votre sein et vous enfanterez un fils et vous l’appellerez du nom de Jésus. Celui-là sera grand ; et il sera appelé le Fils du Très-Haut et le Seigneur lui donnera le trône de David son père.

Marie, craignant pour sa virginité, demande à l’ange comment cela pourra se faire, puisqu’elle s’est consacrée à Dieu par la virginité. L’ange la rassure en lui disant :

l’Esprit saint viendra en vous et la vertu du Très-Haut vous couvrira de son ombre,

c’est pourquoi ce qui naîtra de vous étant saint sera appelé le Fils de Dieu.

Rien n’est impossible à Dieu.

Voici la servante du Seigneur, qu’il me soit fait selon votre parole.

Il a une vierge pour mère

Il est conçu par l’opération du Saint-Esprit

Il est saint

Il est nommé Fils du Très-Haut

Il est appelé Fils de Dieu.

C’est donc le Verbe éternel qui prend naissance, vie, dans le sein d’une vierge et cela devait être ainsi, car un homme ne peut engendrer un Dieu.

Il n’y a que Dieu qui puisse engendrer son Fils.

Celui qui pense a seul le droit et la possibilité d’engendrer sa pensée, de l’exprimer extérieurement ; un étranger ne peut exprimer la pensée d’un autre.

C’est donc le Père seul qui a le droit d’engendrer son Verbe extérieurement par son Esprit qui est amour et qui produit extérieurement les actes d’amour.

Lui seul a le droit de l’engendrer dans le temps parce que lui seul l’a engendré de toute éternité.

Un homme ne peut pas dire : j’ai donné le jour à un Dieu, j’ai engendré un Dieu.

C’est un ange qui l’annonce à saint Joseph.

Pendant que saint Joseph, époux de Marie, étonné de l’état de Marie son épouse, méditait de la laisser et de s’en aller au loin, un ange apparut à Joseph et lui dit : ne crains pas de garder Marie pour ton épouse, car ce qui est né en elle est du Saint-Esprit, elle enfantera un fils et tu lui donneras le nom de Jésus parce que c’est lui qui sauvera le peuple de ses péchés ; et tout ceci s’est fait en accomplissement de ce que le Seigneur a dit par son prophète en disant : voilà que la Vierge portera dans son sein et enfantera un fils et ils li donneront le nom d’Emmanuel, qui signifie Dieu avec nous.

Et Joseph garda Marie pour son épouse.

Les anges le proclament à sa naissance.

A sa naissance, les anges descendent du ciel et le proclament au monde en apprenant que cet enfant apporte la paix au monde et vient procurer toute gloire à DieuIls vont avertir les bergers de Bethléem et leur annoncer qu’un Sauveur leur est né, que cet enfant , couché dans une crèche à Bethléem est le Christ, le Seigneur.

Une étoile l’annonce aux habitants de l’Orient et des rois mages accourent à ce signe et viennent l’adorer en le reconnaissant pour leur roi et leur Dieu.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article