Cercle de silence, ce jour, pour que tous les migrants soient dignement accueillis en Europe. L’initiative de l’État portugais est bienvenue

Publié le par Michel Durand

Cercle de silence, ce jour, pour que tous les migrants soient dignement accueillis en Europe. L’initiative de l’État portugais est bienvenue
Cercle de silence, ce jour, pour que tous les migrants soient dignement accueillis en Europe. L’initiative de l’État portugais est bienvenue

Sur le contenu du cercle de silence du 8 avril 2020, en voir ici l’annonce.

 

 

Réflexion : Alors que le continent européen fait face à l’épidémie de coronavirus, les pouvoirs publics portugais ont annoncé la régularisation temporaire des immigrés en attente de titre de séjour. Une mesure exceptionnelle et temporaire pour les protéger du Covid-19.

 

Médiapart : Viva Portugal : Face au coronavirus, l'État du Portugal protège les migrants.

 

Le gouvernement annonce la régularisation temporaire des immigrés et demandeurs d'asile en attente de titre de séjour, afin de leur assurer une protection face au coronavirus

 

À contre-courant des politiques pratiquées en Europe, une  protection des migrants est mise en place par une initiative très positive de ce gouvernement de gauche.

Il a annoncé la régularisation temporaire des immigrés et demandeurs d'asile en attente de titre de sйjour, а partir du 30 mars.

Avec l’attestation justifiant la requête auprès du service de l’immigration, ils pourront bénéficier des mesures prises pour l’ensemble des citoyens dans le cadre du Covid-19.

 

Rfi : Il s’agit de se montrer solidaire avec les plus démunis dans une situation d’urgence. C’est ainsi que le gouvernement (portugais) a justifié la mesure exceptionnelle de régularisation des immigrés en attente de titre de séjour, ainsi que les demandeurs d'asile, rapporte notre correspondante à Lisbonne, Marie-Line Darcy.

 

À quand de telles mesures en France et dans les autres pays d’Europe ?

Ici au contraire les demandeurs d'asile sont depuis le 1er janvier privés d'accès aux soins pendant les trois premiers mois de leur demande, comme d'ailleurs les sans-papiers relevant de l'AME.  voir

 

 

Réflexion : Il s’agit de se montrer solidaire avec les plus démunis dans une situation d’urgence. C’est ainsi que le gouvernement a justifié la mesure exceptionnelle de régularisation des immigrés en attente de titre de séjour, ainsi que les demandeurs d'asile. Il leur suffira de fournir l’attestation justifiant la requête auprès du service de l’immigration pour bénéficier des mesures prises pour l’ensemble des citoyens dans le cadre du Covid-19. Comme la prise en charge domiciliaire en cas de symptômes ou en cas de garde des enfants - les écoles étant fermées. Mais aussi pour bénéficier des mesures de protection de l’emploi et du salaire, destinées à diminuer l’impact économique de l’épidémie. « Les gens ne devraient pas être privés de leurs droits à la santé et au service public simplement parce que leur demande n'a pas encore été traitée », a déclaré Claudia Veloso, porte-parole du ministère des Affaires intérieures, à l'agence Reuters. « Dans cette période exceptionnelle, les droits des immigrés doivent être garantis». Tout récemment, une vingtaine d’associations d’aide aux immigrés avaient alerté sur les dangers qui guettent ces populations marginalisées. Les délais d’attente au service de l’immigration étant de cinq à six mois. Parmi les communautés à risque se trouvent les Brésiliens, qui en attendant la carte de séjour travaillent souvent dans le secteur du tourisme - totalement à l’arrêt. Ou encore les travailleurs agricoles asiatiques du sud du pays. Le processus normal de régularisation devrait reprendre le 1er juillet.

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article