Cercle de silence à Lyon Combien de migrants morts aux frontières de l’Europe ? Avec raison nous ne manifestons pas sous le coup de l’émotion

Publié le par Michel Durand

Cercle de silence à Lyon Combien de migrants morts aux frontières de l’Europe ? Avec raison nous ne manifestons pas sous le coup de l’émotion
Cercle de silence à Lyon Combien de migrants morts aux frontières de l’Europe ? Avec raison nous ne manifestons pas sous le coup de l’émotion

12e cercle de silence à Lyon au 10 juin 2020 / CDS - Place des Terreaux

Où est l‘immigration illégale à combattre ?

 

 

Nous portons en nous certaines interrogations qui se rattachent aux problèmes de la migration. Ainsi :

- nous savons que le désir ou l’obligation de migrer vers d’autres terres est un élément constitutif de l’humanité qui a construit notre Histoire. Il en résulte un devoir d'accueillir les personnes ayant mis leur espoir dans le risque de la migration en respectant la dignité de l'homme, les droits humains de base ;

- nous savons que les causes des migrations sont multiples, mais nous reconnaissons qu’actuellement le respect d’une économie équitable serait une des premières réponses à apporter.  En effet, un commerce mondial juste éviterait la nécessité, pour certains, de quitter leur pays (terre de leurs pères) contre leur gré, pour des raisons économiques.

Ces questions migratoires, bien ciblées, entrent dans la réalité lyonnaise. Elles peuvent nous inciter à réfléchir et à agir avec d’autres…

 

Au nom du respect de tout homme, nous espérons :

> des conditions de vie qui permettent un bon dialogue donnant à comprendre les raisons de migrer hors de la terre de ses ancêtres ;

> la recherche d’une politique intelligente de régularisation des étrangers qui sont sur le territoire, c’est-à-dire une politique qui ne soit pas fondée sur la culture de la peur de l’autre, de l’étranger (devenu bouc émissaire), pour des raisons électoralistes à court terme.

 

Et nous souhaitons qu'il n'y ait

> pas de contrôle d’identité au faciès ;

> pas d’arrestation, ni tôt le matin, ni… plus tard ;

> pas d’expulsion détruisant les liens familiaux ;

> pas de rétention systématique dans des lieux d’enfermement ;

> pas de prolongement de la durée de séjour dans des centres de rétention administratifs.

 

 

 

La Marche des Solidarités appelle à une nouvelle journée de mobilisation nationale le samedi 20 juin dans le cadre de la journée mondiale des réfugiés. Elle appelle à faire converger tous les appels à la régularisation des Sans-papiers vers des initiatives communes.

Manifestation samedi 20 juin 2020 à 15 h Place Bellecour - Lyon

Voir ici

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article