De Mussolini à la France de 2020 : les pièges de la peur. L'enfermement dans l'individualisme

Publié le par Michel Durand

De Mussolini à la France de 2020 : les pièges de la peur. L'enfermement dans l'individualisme

Patrice de Plunkett, que j'ai rencontré notamment avec le groupe Chrétiens et pic de pétrole, aurait-il entendu mon homélie d'hier ? Impossible. Mais, je demeure sensible à la convergence des réflexions. 

J'écoute ce matin son intervention sur RCF. Il me semble que nous sommes vraiment sur le même chemin. Chrétiens nous ne pouvons ignorer (accepter) l'individualisme de notre temps.

Patrice de Plunkett dit : "En ce moment on parle beaucoup de l’insécurité. C’est ambigu. Oui, il y a pas mal de violence dans notre société : mais contrairement à ce qu’on dit, le volume de violence n’a pas augmenté… Ce qui se passe, c’est que la violence prend de nouvelles formes, liées à l’évolution des mentalités. Quelle évolution ?  Celle qui va vers un individualisme sans précédent. Et si chacun ne voit plus que soi et les siens, si le bien de tous n’est plus regardé, alors tout fléau (économique, social ou sanitaire) touchant la société nous trouvera dans une impasse collective dont on ne saura pas comment sortir – sinon par une “issue de secours” qui pourra être un piège".

Voir son site à cette page. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article