regrouper les heures de temps libre

Publié le

Comme je l'ai indiqué précédemment, dans cette catégorie "anthropologie", je donne diverses réflexions sur le sens, ou non sens, du travail. Textes qui me semblent d'une grande importance alors qu'on veut augmenter la durée du travail salarié tout en critiquant "mai 68".

extraits de André GORZ, Métamorphoses du travail, Quête du sens, Critique de la raison économique, Galilée, 1988.


Une confortable plage de temps libre permet la réalisation de grand projets

L'avantage est évident: la libération d'un temps fractionné - quelques heures par semaine, quelques journées par mois, quelques semaines réparties tout au long de l'année - donnera lieu surtout à une extension des loisirs passifs et du temps consacré aux tâches ménagères ; la mise à disposition d'une plage de temps d’un seul tenant (plusieurs semaines, plusieurs mois) permet la réalisation ou la mise en route d’un projet. Et c’est le développement de projets, individuels ou collectifs, artistiques ou techniques, familiaux ou communautaires, etc., qu’une “société de culture” s'attachera à faciliter, notamment par le réseau des équipements culturels qu’elle mettra en place. (p. 239)

Publié dans Anthropologie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article