Maison des jeunes et temps libre - 3

Publié le par Michel Durand

Je vous donne à lire ces jours à venir une brève histoire des Maisons de jeunes. Petit historique qui situe cette institution dans le  cadre de l'éducation populaire et des demandes de loisirs. Leur but.


Intervention de Mr. Marc Colin, ancien directeur de la MJC du Vieux-Lyon.

Du socio-culturel à l'intégration sociale.

Ces activités qui sont passées de l’éducation populaire à l’animation socio-culturelle, elles passent maintenant - depuis ces cinq dernières années - à l’intégration sociale. C’est un retour aux sources, c'est-à-dire que la finalité des MJC c’est d’abord de créer un lien social. C’est notre fonction principale et on s’en aperçoit en poussant la porte des MJC : si vous poussez celle de la MJC du Vieux-Lyon, vous ne poussez pas la même que si vous poussiez celle de Vaulx-en-Velin ou celle de Vénissieux, etc. Vous verrez des choses complètement différentes. Très souvent, les gens nous disent : mais avant j’étais à la MJC de Saint-Laurent-de-Mure, ce n’était pas comme cela. Il n’y avait pas ci, il n’y avait pas ça. La raison principale, c’est que ces association sont intimement liées à la vie du quartier où elles ont été créées et elles sont interpénétrées par les gens qui les fréquentent, qui les animent. En termes professionnels, ou en termes humains puisqu’on est aussi association loi 1901.

Publié dans Anthropologie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article