contre une idéologie de l'argent-dieu

Publié le par Michel Durand

Ce jour, je reçois le message ci-dessous. Il provient du « monde médical », différent de celui qui s'occupe des "sans-papiers". Mais, pour qui prend un peu de recule, on s’aperçoit que la racine du problème est identique. Enrichissement de quelques uns au dépend des pauvres de plus en plus nombreux. Dans cette optique, les journées de lutte contre la misère auront sans cesse plus de travail.

Bonjour !
je profite des réseaux des uns et des autres pour donner quelques clés de réflexion sur les grèves actuelles des jeunes médecins. ce ne sera pas long, lisez ; c'est important d'être vraiment informé.
Le message véhiculé par le gouvernement, repris par les journalistes... concerne une soit-disant une installation obligatoire des jeunes médecins en zone de désert médical, soit les zones rurales ... si c'était ça !
Le problème est en fait économique et politique à savoir :
- le trou de la sécu, qui est une réalité ... et que Mr Sarkozy souhaite combler en déconventionnant les médecins... ce qui signifie un système médical à deux vitesses : les patients ne seront plus remboursés par la sécurité sociale mais devront prendre des assurances pour cela. Aux Etats Unis, un accouchement coûte 30 000 euros, idem en France.
Ceux qui pourront se payer une assurance seront pris en charge, les autres iront sous les ponts ... comme beaucoup.
On manque de médecins mais on en manque partout, y compris dans les banlieues,les centre villes.
- nous allons tranquillement et sûrement vers une politique du profit qui ne profite qu'à ceux qui rentrent dans cette logique violente et déshumanisante. Elle touche maintenant la santé.
C'est donc contre une idéologie de l'argent-dieu et une exclusion de plus en plus grande que nous manifestons.
Merci de ne pas croire les infos, de grâce ... et qu'on arrête de dire que les jeunes médecins ne veulent pas travailler.
Myriam

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article