Les Eglises d'Europe s'opposent à un projet sur la rétention administrative

Publié le par Michel Durand

La Conférence des Eglises européennes (CEC) rassemble des protestants, des anglicans, des orthodoxes. Au cours de son comité central réuni à Vienne en Autriche, elle a demandé (communiqué du 17 novembre) à l'Union européenne de limiter la durée de rétention  adminsitrative des étrangers en attente d'être expulsés.
Elle refuse que l'Union fixe à dix-huit mois la durée maximale de rétention administrative.

L'inquiétude des Eglises, qui relaye celle des ONG, est d'autant plus grande que le projet permettrait de placer en rétention toute personne présentant "un risque de fuite ou une menace pour l'ordre public, la sécurité publique ou la sécurité nationale". Les Eglises craignent que ce dispositif prive de liberté les migrants dès lors qu'ils se sont vu refuser un titre de séjour ou l'asile, alors même qu'ils "n'ont été reconnus coupables d'aucun crime par une juridiction". "Jusqu'à preuve du contraire, l'emprisonnement a toujours reposé sur une décision de justice", souligne le protestant Jean-Arnold de Clermont, qui
resf-panneau.jpgpréside la CEC.
Pour en savoir plus, se rendre sur le site du  Monde.

Lire aussi  la feuille de chou,  13 septembre 2007

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article