LES ENFANTS JOUENT

Publié le par Michel Durand

Passeur d’espérance

Armand, qui ne pouvait écrire à la main, du fait d'un gros handicap, apprit tout jeune à taper à la machine à écrire. Il composa très vite ses premiers vers. Il obtint plusieurs diplômes de poésie.
« Si je vous procure un peu de rêve, j'aurai gagné » écrit-il



Les enfants jouent, Et rient.
Les adultes réfléchissent,
Et deviennent tristes.
Pauvres adultes,
Joyeux enfants.
Les enfants viennent à nous,
Les adultes se demandent
Comment ils vont approcher l'inconnu,
Cet être si étrange,
Parce qu'il est différent d'eux ;
Parce qu'il ne vit pas comme eux.
Il n'est pas conforme.
Alors, les adultes prennent peur,
Tandis que les enfants viennent à lui,
Ils vont l'inclure dans leurs jeux,
Et ils vont essayer de le faire participer,
Et l'inconnu va être heureux,
Car il va se sentir intégré.

Armand

Extrait de Quelqu'un parmi nous, Prado, Mai 2007, N° 190

Publié dans Témoignage

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article