Méditation devant la crèche

Publié le par Michel Durand

« Elle accoucha de son fils premier-né,
l'emmaillota
et le déposa dans une mangeoire... » (Lc 2,7)

Voici le fils de Dieu,
Posé là, comme un pauvre.
Le fils de Dieu, au pied des hommes,
A portée de chacun.
Première étape du Salut
Pour les relever tous
Et pour les rétablir, les reconstituer
Dans leur dignité de fils de Dieu.

Au pied des hommes, aussi, 1.jpg
Devant les pharisiens
Et la femme accusée,
Pour remettre chacun
Face à sa vérité
Et pour l'interroger ;
Pour le faire grandir,
Le faire repartir.

Au pied des douze, encore :
A la fin du repas, il leur lava les pieds,
Tâche de serviteur,
Signe du don de soi
Si souvent répété
Dans sa passion pour l'homme,
D'abord pour les exclus,
Pauvres, ignorants, pécheurs.

Au plus près de ses frères,
Attention soutenue,
Attitude constante.

Au plus près de ses frères,
Contacts sans lendemain,
Mais rencontre en plein cœur
De ce qui marque l'homme.

Au plus près de ses frères
Pour dénicher la perle
Malgré la carapace,
Pour dénicher la foi
Quand il n'y a que cri.

Une approche en douceur,
Parfois avec vigueur,
De tous ceux qui ont faim,
Qui espèrent un plus
Et veulent se sortir
De ce qui les écrase,
Malgré tant de contraintes,
D'interdits et de lois.

Au plus près de ses frères,
Au plus près de son Père,
Jusqu’à risquer sa vie,
Subir l'insoutenable,
Surveillé, contesté,
Accusé, condamné, exécuté
Sur un morceau de bois
Entre deux malfaiteurs.

Au plus près de ses frères,
Au plus près de son Père,
Modeste bout de pain,
Simple coupe de vin,
Nourriture connue
Signes à portée de tous
Pour rester près de nous
Lui, le Ressuscité;
Rappel d'un amour fou,
D'une force à puiser
Pour donner, nous aussi,
Pour aimer, nous aussi,
Au plus près de nos frères,
Au plus près du Dieu Père.

Déjà, dans ce pays,
Chez ces chercheurs de Dieu,
Quand on se tient aux pieds,
Ce n'est pas soumission,
Ecrasement, contrainte.

Chez ces chercheurs de Dieu,
Longue marche d'Hébreux,
Sur des siècles et des siècles,
Quand on se tient aux pieds,
C'est pour mieux exprimer,
Qu'on veut bien écouter,
Pour chercher à comprendre,
Se rendre disponible,
Se laisser enseigner,
Convaincre et imprégner
Par les paroles fortes
Et les actes d'un maître,
Un guide, un conseiller.

Toi seul, Jésus,
Seul et unique maître,
Tu traces le chemin.
Tu poses les jalons
Pour tes frères les hommes :
Qu'ils vivent en fils du Père.
Qu'ils vivent de l'Esprit:
Qu'ils soient comme des frères,
Epris de ta Justice,
Artisans de ta Paix,
Eveilleurs de ta Vie.


André Etcheverry
Richard Holterbach
Noël 2007

Publié dans Témoignage

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article