Jean-Marie Pelt : la quête spirituelle

Publié le par Michel Durand

France 3 Région Lorraine, Champagne, Ardenne en parle le 2 février 2008.
France-inter, avec CO2 mon amour, le 9 février 2008

jean_marie_pelt.jpgJean-Marie Pelt, son regard sur l'homme, est à l'honneur.
Il pense qu'une nouvelle éthique s'impose, celle d'une écologie spiritualiste, seule voie porteuse d'avenir. Nous ne pouvons plus réduire l'homme, affirme-t-il, à ses seules dimensions économiques et sociales. Ce serait l'amputer des valeurs qui font la singularité et l'honneur de l'humanité.
"Judaïsme et christianisme ont bien en commun une ultime promesse de joie, de paix et d'amour pour une humanité et une nature en Dieu réconciliées."

Il milite pour une "écologie spiritualiste", thème de son nouvel ouvrage

Toujours dans son crédo écologiste, Jean-Marie Pelt nous entraîne dans l'alliance de l'homme et de la nature pour maintenir les grands équilibres biologiques et climatiques, en ne négligeant pas le passage obligé vers la spiritualité, communion de l'environnement et de l'esprit.
 
L'apport des religions
L'ouvrage nous engage à plonger dans l'univers spirituel des grandes religions du monde, face à la nature et à sa nécessaire préservation.
L'hindouisme, le taoïsme, le bouddhisme, l'islamisme, le judaïsme, le christianisme nous apprennent que le sort de l'homme et celui de la nature sont étroitement liés et que le réduire à ses seules dimensions économiques et sociales serait l'amputer des valeurs qui font la singularité et l'honneur de l'humanité.
Pour Jean-Marie Pelt, écologiste également humaniste, une nouvelle éthique s'impose, celle d'une écologie spiritualiste. Mais pourquoi, dans la première partie, place-t-il le christianisme en dernier ? Chronologiquement cela devrait être l'islam.

Ce livre se veut porteur d'un message d'espérance. Avec la sensibilié que l'on connaît à l'auteur, un avenir où le spirituel permettrait la sauvegarde de l'humanité nous est brossé, avec toute la force qui permet de s'éloigner de l'utopisme.


Présentation de l'éditeur :
Ce livre ne se veut pas un ouvrage savant. Plus modestement, il entend mettre en lumière les profondes convergences des grandes traditions philosophiques, spirituelles et religieuses du monde sur des points essentiels de la sensibilité moderne.

Celle-ci se décline en trois points : la nécessaire sobriété écologique pour limiter l'épuisement des ressources naturelles ; l'alliance nécessaire de l'homme et de la nature pour maintenir les grands équilibres biologiques et climatiques ; la mise en cause enfin du rêve prométhéen si caractéristique de notre temps, où les sciences et les techniques, étroitement liées au capitalisme, emmènent l'humanité au pas de charge dans un rêve de puissance et de domination au mépris de toute modération et de toute sagesse.

Pour assurer l'avenir de nos enfants, des choix urgents s'imposent ; ils devront tenir compte des exigences nouvelles imposées à l'Homo sapiens, dès lors qu'il est la seule espèce vivante à éclore à la conscience et donc à la responsabilité. Car nous sommes désormais les seuls responsables de l'avenir.

Il va falloir choisir, et vite, entre la poursuite effrénée de l'évolution actuelle et aller droit dans le mur, ou changer de cap et aller résolument vers une autre civilisation, Homo sapiens contre Homo demens.

Ce livre voudrait éclairer et faciliter ce choix.


Nature et Spiritualité, Jean-Marie Pelt et Franck Steffan, Editions Fayard

Lire le point de vue de Fabrice Nicolino

- Donc, à lire pour se faire une idée personnelle. Merci  de nous communiquer votre avis. "Nous", c'est-à-dire à tous les lecteurs.











Publié dans Anthropologie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

clovis simard 17/03/2012 00:42


Voir mon blog(fermaton.over-blog.com),No-16. - THÉORÈME DU GRAAL. -  LA QUÊTE D'EINSTEIN.