Il le regarda et l'aima

Publié le par Michel Durand

Pour présenter un espace de dialogue : "toi d'écoute"

Quelle différence existe-t-il entre une pierre, inanimée, une plante qui grandit, un animal qui se déplace et appelle selon ses besoins et un être humain ? Pour le savoir, il suffit de regarder l'enfant dans les bras de ses parents. Il sourit. Son regard est plein de vie et de reconnaissance. Alternant entre le père et la mère, il dit sa gratitude à l'un et l'autre par la mobilité de ses yeux rieurs. Déjà, il place en eux les valeurs fondamentales qui vont œuvrer à son épanouissement. Le vrai et bon chemin à prendre se découvre dans le regard de l'autre.
Un jour, Jésus rencontra un homme qui avait une grande fortune et qui souhaitait atteindre la perfection. Il le regarda et l'aima (Marc 10,17-31).
Toi d'écoute veut être ce lieu de dialogue ouvert à toutes et à tous o
ù l'intimité est garantie pour que les confidences puissent se dire ; où le regard de l'autre, accueillant, favorise le courage de parler. L'homme est dialogue. Acceptation du don reçu se transformant en don qui est fait.
Toi d'écoute est le présent dans lequel se tisse une partie de notre existence. Doute et certitude s'entremêlent dans la conviction que la vérité s'acquiert sans jamais se posséder. Construction progressive à laquelle chacune et chacun, quelqu'il soit participe.
Paul, le premier des disciples du Christ à agir en milieu inconnu, nous indique l'essentiel de cette écoute, l'Amour.
J'ai beau avoir l'intelligence de l'intelligence, si je n'ai pas l'amour, il n'y a rien (1 Co 13, 1-13).
L'amour nous conduit vers le petit enfant qui, repu du lait maternel, ne saurait grandir si, entre lui et elle, il n'y avait pas le regard admiratif et reconnaissant signifié par le sourire.


Publié dans Anthropologie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article