chrétiens immergés dans la crise économique mondiale.

Publié le par Michel Durand

La lecture méditée de la parabole des talents, notamment l'orientation que m'ont donnée les enfants du catéchisme dans la préparation de l'homélie de dimanche dernier, se développe en diverses réflexions organisées autour de la présence des chrétiens immergés dans la crise économique mondiale.
Je rassemble également diverses lectures que me dictent le souci de la préparation du colloque, « Chrétien et pic du pétrole » : Quelles ressources spirituelles pour faire face à l'épuisement des ressources naturelles ?
Les pages à venir de ce blogue s'en trouveront imprégnées. Attendez-vous vous donc à voir des liens se tisser entre Parole révélée et quotidienneté. J'ai, en effet, lu de beaux articles rédigés à l'occasion du Synode des évêques à Rome sur la Parole de Dieu. 

L'engagement chrétien radicalement attaché à l'Evangile

Aujourd'hui, je souhaite tout simplement souligner l'attitude du Chrétien, auditeur actif du verbe fait Chair, devenu parole humaine, immergé dans son quotidien laborieux. Beaucoup ont admiré l'ascendance de Barack Obama. J'ai parlé de Cyrus libérant Israël de la puissante Babylone polythéiste. L'hebdomadaire « La Vie » a eu ce titre : « Obama est-il le nouveau messie ? »


Que dirait un nouveau messie ?
D'abord, il ne ferait pas l'apologie d'une seule nation, les USA, mais de l'humanité entière. Ensuite, il ne se contenterait pas d'injecter de l'argent pour enrayer la récession et restaurer le système économique. Argent qui fait défaut pour les pays les plus pauvres de la planète étranglés par leurs dettes. Il ne refuserait pas la présence d'un regard supra national permettant de réguler les flux monétaires. Il irait à la racine du problème. Il interrogerait, pour l'arrêter, « cette fuite en avant qui consiste à proposer toujours plus de biens et de services à des gens qui n'en n'ont ni besoin, ni envie... ni même les moyens de les acquérir » (La Vie, Benjamin Barker, 12/11/08, p. 28).


N'est-ce pas là la tâche des chrétiens engagés en politique : réorienter le sens de la consommation ?


Obama, Nouveau Messie ?
Il devra, concrètement, radicaliser une position radicale dans les intentions, pour obtenir une réforme en profondeur du système économique et financier. Ce ne fut pas le cas ce dimanche avec la réunion des 20 chefs d'Etats et de gouvernement des 5 continents.
N'est-ce pas sur ce terrain que l'on attend les chrétiens ? « Créer une économie régulée et démocratique capable de rééquilibrer le jeu entre les acteurs ». « Résister à la pression des marchés ».





Publié dans Politique

Commenter cet article

Laurent Martin 04/01/2009 18:02


Bonne annee   ...

Pelerin 20/11/2008 17:20

Bonjour,
Pèlerin magazine lance une pétition adressée au président de la République, Nicolas Sarkozy, pour lui demander la suppression des paradis fiscaux et la levée du secret bancaire. Il s’associe ainsi à la lutte de quatre associations catholiques : le CCFD-Terre solidaire (comité catholique contre la Faim et pour le développement), le Secours catholique, le réseau Foi et Justice Afrique-Europe et Justice et Paix France.
Cette pétition va dans le sens des conclusions des ONG, des experts et des hommes politiques. Tous s’accordent pour dire que les paradis fiscaux aggravent la crise financière actuelle, en permettant aux spéculateurs d’échapper aux réglementations bancaires. De surcroît, les paradis fiscaux menacent la démocratie et le financement des services public en offrant un abri à l’argent du crime, de la corruption et de la fraude fiscale. Enfin, Ils font obstacle au développement, en facilitant la fuite illicite de 350 milliards d’euros en France.
Si les membres de l’OCDE et du G20 se sont récemment prononcés contre les paradis fiscaux, ces déclarations restent insuffisantes. Il faut désormais des engagements fermes et des mesures concrètes. C’est pour cette raison que Pèlerin engage chacun à signer dès maintenant sa lettre ouverte à Nicolas Sarkozy.
Cette pétition est à la fois un acte moral et politique. En effet : Une cinquantaine de paradis fiscaux sont répartis entre les îles Caraïbes et le continent européen Quelques 10 000 milliards de dollars, soit 5 fois le PNB de la France, sont aujourd’hui placés dans ces trous noirs de la finance. Chaque année, ce sont 1 600 milliards de dollars qui y sont détournés. En comparaison, il suffirait de : 8 milliards $ par an pour garantir l’accès universel au traitement contre le sida 9 milliards $ par an pour instaurer l’accès gratuit à l’éducation primaire universelle 30 à 35 milliards $ par an pour éradiquer la faim dans le monde (selon l’ONU) Nous souhaitions savoir s’il vous était possible de relayer cet appel via votre blog. La pétition et la vidéo sont accessibles sur notre site pelerin.info. N’hésitez pas à me contacter pour tout renseignement complémentaire.
Cordialement,
Victoria Kaiser

suspicious-duck 18/11/2008 20:27

tout ceci est très théorique et loin de la réalité: les "fastes" du Vatican, ces diocèses de France qui "jouent" en bourse, le silence de l'Eglise sur les malversations financières, les très mal logés et l'esclavage économique, son cinéma télévisuel..rien à voir avec le message du Christ.

Michel Durand 19/11/2008 14:57


En avant donc pour une mise à jour.