L'oraison et l'Esprit-Saint - 9

Publié le par Michel Durand

Dernier volet de la méditation de Robert Beauvery que nous devons lire lentement, Bible à la main.

Voir l'ensemble des textes de Robert à la catégorie "témoignage".
  • Si l'oraison n'est pas le lieu de conseils concrets, reçus et donnés entre êtres humains . ; elle est le lieu privilégié, vérifié par une pratique trois fois millénaire, des conseils venus d'en haut. En effet, dès l'aube du jour nouveau, le sage, le psalmiste, le disciple... applique son cœur à aller auprès du Seigneur... il prie... Si le Seigneur le veut, il le guidera de ses conseils, Si 39, 6-10 .. Ps 62 (63) 1 .. Mc 1,35 .. Le 6,12.
  • Sans doute, l'espace du don des conseils divins dépasse celui de la seule oraison pour embrasser l'ensemble de la vie quotidienne. Cependant, de la qualité de l'oraison, où l'on amasse un froment spirituel dans le grenier du cœur et où l'on range dans le trésor de l'âme les perles précieuses des Ecritures, dépend la fructueuse réception des conseils donnés au cours de la journée et, aussi, la justesse de la transmission fraternelle d'un conseil à autrui.

Le don de conseil


Le Don Messianique

A partir de la prophétie d'Isaïe, le Messie, attendu par le premier Israël, sera guidé par l'Esprit du Seigneur, Is 11,1 ; 41,1... et, particulièrement, par l'Esprit du Conseil, au point de devenir le Conseiller par excellence de son peuple, Is 9,5.
Prophétie accomplie au bénéfice de Jésus de Nazareth lors de son baptême : de la descente de l'Esprit-Saint sur lui, Mt 3,16; Jn 1, 32-33 ; et, encore, lors de l'inauguration de son ministère public, à Nazareth dans la synagogue, Le 4, 16-21 ; Is 61, 1-2. Ainsi tout le déroulement historique de sa vie humaine, conscient jusqu'à la mort, est sous l'influence d'inspirations intérieures de l'Esprit qui sollicitent sa liberté sans la contraindre.
Ainsi est-il amené à prendre, à l'occasion, des postures : soit très éloignées des bonnes mœurs reçues, Lc 7, 37-39 ; soit dérangeant la théologie dominante, Mt 15, 21-28 ; soit différentes de ce qui normalement était son calendrier, Jn 2, 4s., etc ...
Au delà de l'accomplissement du Mystère pascal, Jésus reste le Conseiller par excellence de son peuple par son Esprit, Jn 14-16, qui anime l'Eglise et le chrétien, Ac 2, 1-3 ; Ac 15, 28; Ro 5, 6.

Recevoir et donner un Conseil


Si le temps de l'oraison demeure l'instant privilégié pour accueillir le conseil de l'Esprit, la liberté et le recueillement intérieurs, au cours du temps qui passe, constituent, eux encore, des dispositions personnelles propices à l'ouverture aux conseils reçus d'En Haut, ou même d'un frère proche, Jn 2,3, ou lointain, Mt 15,27. .
Il faut encore assumer une part d'ascèse sur deux plans :
Soit un travail critique de l'intelligence
pour prendre la distance nécessaire et libératrice par rapport à tout ce qui se dit et se fait dans le courant sociétal dominant : projets et plans qui ne sont pas ceux de Dieu, Is30,1 ; 19,3.
Soit un engagement de la volonté
Pour améliorer le fond de l'être, encore marqué par des passions... des désirs ... des cupidités, dans le sens de l'humilité, la douceur, la patience, la compassion, la bienveillance, l'empathie... vertus qui favorisent l'accueil des conseils et, éventuellement, la transmission d'un conseil à un frère, Col 3, 1-17.

Conclusion

La finalité du Don de Conseil est de marcher selon les voies de Dieu, et devenir son ami, Si 16,21 ; Sg 7, 14-16 ; ln 15, 14-15.
D'une nécessité vitale, Si 37, 17-19 le conseil est une source de progrès, de victoire, de vie, Si 21,16 ; Pr 24,6 ; non seulement pour soi, mais aussi pour le prochain, Si 17,12, auquel on peut être amené à donner un conseil.
Nous avons besoin de conseillers, mais leur choix est difficile, Si 6,6.

Publié dans Témoignage

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article