25 décembre

Publié le par Michel Durand

Comme vous le savez tous, c'est aujourd'hui mon anniversaire. C'est vraiment bien de savoir, qu'au moins une fois par an, certaines personnes pensent à moi.

Pourtant, je remarque que si, au début, les gens paraissaient comprendre, plus le temps passe, et moins ils semblent se rappeler la raison de cette célébration. Les familles et les amis se rassemblent pour s'amuser, mais ils ne connaissent pas toujours le sens de la fête.

Je me souviens que l'année dernière il y avait un grand banquet en mon honneur. Mais vous savez quoi ? Je n'étais pas invité... En théorie j'étais l'invité d'honneur, mais personne ne s'est rappelé de moi et ils ne m'ont pas envoyé d'invitation.

J'ai décidé de me joindre à la fête sans faire de bruit, sans me faire remarquer. 

Je me suis mis dans un coin et j'ai observé. Tout le monde buvait, ils faisaient des farces, riaient à propos de tout. Bref, ils passaient un bon moment. Pour couronner le tout, ce gros bonhomme à la barbe blanche est arrivé et il riait sans arrêt: « Ho ho ho », comme si la fête était en son honneur !

A minuit, tout le monde a commencé à s'embrasser. J'ai ouvert mes bras et j'ai attendu que quelqu'un vienne me serrer dans ses bras... et vous savez quoi... personne n'est venu à moi.

Soudain ils se sont mis tous à échanger des cadeaux. Ils les ont ouverts un par un, en grande excitation. Quand tout a été déballé, j'ai regardé pourvoir, si peut-être, un cadeau était resté pour moi. Qu'auriez-vous ressenti si le jour de votre anniversaire tout le monde s'échangeait des cadeaux et que vous n'en receviez aucun ?

J'ai enfin compris que je n'étais pas désiré à cette soirée et je suis parti silencieusement.

Je vous aime très fort !


Jésus

Publié dans Eglise

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article