Miséricorde et amour

Publié le par Michel Durand


Suite au texte d'hier

Le devoir pastoral ouvre sur l'écoute et non la condamnation.

Voir sur le Blog de Michel

Heureusement, et en particulier dans ces premieres pages de "Gaudium et Spes" (et dans bien d'autres textes) l'Eglise dit autre chose d'elle-même, se propose un autre type d'attitude : celle de l'écoute, de la prise en compte des angoisses, des misères vécues par les hommes et en particulier les plus pauvres : elle accepte d'y voir malgré tout ce qui est malade ou pervers le reste des traces du Dieu Créateur...





Publié dans Eglise

Commenter cet article