L'Eglise dans le point de mire des médias.

Publié le par Michel Durand

Je disais, il y a quelques jours, que chaque semaine, depuis, plus d'un mois, un évènement se présente pour interroger l'Eglise, c'esst-à-dire nous-mêmes, Corps du Christ. Cela suscite des débats.
Je vous invite à vous rendre sur le site de Thierry Philip pour lire un exemple de ces débats.

L'éditorial du lundi 30 mars de La Croix n'est pas mal non plus :

Guillaume Goubert : Raisons d’espérer

Désarroi, douleur, découragement, colère… De très nombreux catholiques éprouvent ces sentiments au moment où l’Église ne semble sortir d’une bourrasque que pour entrer dans une autre. Cela a commencé à la fin du mois de janvier avec la levée de l’excommunication des quatre évêques intégristes et le scandale suscité par les déclarations négationnistes de l’un d’entre eux. Il y a eu ensuite l’horrible affaire de Recife, au Brésil, où le viol d’une petite fille a conduit à l’excommunication de sa mère et des médecins qui avaient pris la décision de la faire avorter. Il y a eu encore la controverse déclenchée par les propos de Benoît XVI sur le préservatif, tenus dans l’avion qui le conduisait au Cameroun.
On ne peut qu’être frappé de l’intensité du débat que ces affaires ont ouvert parmi les catholiques de France, tant au sein des familles que dans les paroisses et les mouvements, dans la presse chrétienne et sur Internet. Débat dans lequel de nombreux évêques ont pris toute leur place afin d’éclairer les fidèles mais aussi pour manifester leur écoute, exprimant une parole qui n’était pas rappel à l’ordre.
À quelque chose malheur est bon, peut-on penser devant la richesse sans précédent de ces échanges. Attention cependant, l’expression se fait véhémente dans les forums sur Internet : des catholiques s’y blessent les uns les autres. Une vive tension naît du mélange des sentiments, entre la révolte contre une certaine rigidité ecclésiale et la colère contre l’emballement médiatique et politique que subit l’Église. Au bout du compte, un sourd découragement gagne des catholiques im­pliqués, chacun à leur manière, dans l’annonce de l’Évangile.
Comment essayer d’apaiser ceux qui souffrent «pour l’Église et par l’Église » ? La Croix, sans passer sous silence les difficultés de l’heure, commence aujourd’hui la publication de deux séries d’articles. L’une, « Église en mouvement », veut montrer comment des communautés mettent sans cesse leur foi en actes. L’autre, en fin de journal, donne la parole à de grandes personnalités catholiques qui témoignent de leurs raisons d’espérer, en portant le regard au-delà de la ligne des tempêtes. Vers Pâques.


Publié dans Eglise

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article