« Au secours Henri, ils sont devenus fous! »

Publié le par Michel Durand

Un mardi matin à une réunion d'« arts, cultures et foi », j'ai entendu le récit d'une personne expliquant comment elle fut interpellée, au restaurant, par un voisin de table alors qu'elle parlait de culture à l'intérieur de l'Église. « Avec une hiérarchie pareille que pouvez-vous faire ! L'Église est foutue, vous perdez votre temps... » On devine la suite, maintes fois entendue.
De retour à ma table personnelle de travail, je lis le courrier de la veille. Je découvre alors cette lettre écrite par un ami diacre qui me demande de la glisser dans ce blogue. Lisez-la.
De la part de Joël Arlin et que cela fasse débat. Je croyais la question retombée. Il n'en est rien. Tout est appel à un vrai dialogue. À quand une heureuse synodalité ?
Cette question résonne dans un profond cri de désespoir ; et , s'il n'y a pas désespérance, ce n'est que dans la foi, là où l'on voit l'invisible, où l'on espère contre toute espérance.



à Henri Bourgeois, théologien, il fut professeur aux facultés catholiques de Lyon.

le 5/4/2009

Mon frère Henri,

Quand je vois l'esprit de dialogue avec les hommes de ce temps dont tu as toujours fait preuve en tant qu'homme et théologien, dialogue avec les autres religions, notamment des bouddhistes, dialogue avec des non-croyants ou des mal-croyants ou ceux et celles qui voulaient recommencer à croire à l'Espace Sainte-Marie, dialogue avec une femme prêtre anglicane pour faire évoluer ce ministère ordonné et l'ouvrir à l'autre moitié d l'humanité, quand je repense à l'esprit d'ouverture qui était le tien et quand je vois ce qui se passe aujourd'hui dans l'Église catholique : affaire Williamson, propos sur le préservatif, retour aux dogmes énoncés comme des couperets, jugement moral porté sur les comportements  des personnes, crispations liturgiques de toutes sortes, je me dis que tu dois te retourner dans ta tombe.
Où est l'esprit de Vatican II, l'esprit de l'Évangile, du dialogue avec le monde ?

« Au secours Henri, ils sont devenus fous ! »
Le Vatican dysfonctionne, bon nombre de chrétiens n'osent plus parler. Le retour en arrière se généralise.
Viens des quatre vents, Esprit et souffle sur ton Église pour qu'elle avance au large au lieu de se replier frileusement sur des vérités toutes faites.
Henri, toi qui fus toute ta vie un homme de dialogue et d'ouverture, aide ton Église à retrouver les chemins de l'Évangile, de la création, de la nouveauté pour qu'elle ait le courage de témoigner du Christ pour les hommes et les femmes de ce temps sans ressortir les oripeaux d'autrefois.
À une époque à laquelle beaucoup ont à nouveau faim et soif de Toi, Seigneur, que ton Église ne fasse pas écran à  la beauté et à l'espérance que suscite la Bonne Nouvelle.
Non, notre Église n'est pas un cercle fermé d'extrême droite, elle doit être levain dans la pâte, sel de la terre, force d'amour et de miséricorde pour que les hommes retrouvent la joie.
Henri, tu nous manques ; aide-nous à ne pas désespérer de l'Église catholique, prie pour nous comme nous prions pour toi.
Fraternellement en Christ.
Joël Arlin , diacre, Lyon

Publié dans Eglise

Commenter cet article