Destins croisés. Israëliens/Palestiniens

Publié le par Michel Durand

MICHEL WARSCHAWSKI : "Perspectives historiques et politiques : la situation aujourd'hui en Israël et Palestine" à partir de son dernier ouvrage "Destins croisés. Israëliens/Palestiniens, l'Histoire en partage".

 

Conférence organisée par l'UJFP  ,le 12 juin 2009 , en l'église Saint-Polycarpe, Lyon

Le conflit est vieux de 4 générations !

 

résumé de notes prises par F. Malfroid


Le "Carnage de GAZA" :

Il y a un avant et un après Gaza. C'est un nouveau pas, mais pas un pas en avant.

 

Gaza, c'est un moment d'une violence, d'une brutalité sans précédent, même s'il y a eu d'autres massacres (Sabra et Chatila et tous les autres)

 

Gratuité du massacre :

violence sans réponse au "Pourquoi ?"

Même pour le massacre du Liban, il y avait une raison -fausse, certes- mais dite officiellement. Pas pour le carnage de Gaza.

 

Eléments de réponse :

-Pour les Israëliens, le mot GAZA, n'est ni un lieu, ni une population ; c'est une chose, une "entité terroriste , c'est une bombe, qu'il faut désamorcer... en bombardant !

"Va au diable" en hébre , se dit depuis des décennies "Va à Gaza !"

 

-Gaza=Hamas=Islam=menace

La société israélienne a intériorisé le discours néo-conservateur (Netanyahou). Ce "gang" a réfléchi bien avant nous à la fin du monde soviétique. Dès les années 80, on parlait du "nouveau siècle américain", de l'"Empire", et la stratégie était : recolonisation du monde, reprise des acquis de la parenthèse "post-nazisme". La France a pris du retard. Le rôle de la "bande à Netanyahou", ces juifs américains, est essentiel : il fallait reconquérir la Palestine, mettre Arafat à l'écart etc...

 

Aujourd'hui, nous avons une situation paradoxale :

L'élection d'Obama (Bush étant devenu un problème pour la puissance américaine) : Obama doit servir mieux et différemment la classe américaine. Mais Israël a élu une équipe  de néo-conservateurs...

Ne rêvez pas d'une cassure entre Washington et Tel-Aviv !

Importance du Proche-Orient

Importance du pétrole

Importance d'Israël... cela va perdurer.

G.Bush père avait demandé le gel de la colonisation mais I. Rabin avait refusé les 13 milliards de dollars !

La "rupture" d'Obama : fini le choc des civilisations. Les dirigeants israéliens ont transpiré... on a eu quelques moments de  plaisir : Obama a refusé de faire connaître son discours aux Israéliens, avant de le tenir au Caire !

 

Parce qu'il y a une grande crainte de voir changer la politique américaine, il y a risque qu'Israël attaque les centrales nucléaires de l'Iran. Et les moyens de riposte de l'Iran sont terribles. Obama a demandé "ne me faites pas de surprise" et dit que le développement du nucléaire en Iran était une réaction à la politique américaine.

La "surprise", c'était qu'une partie de la classe militaire et politique israéliennes risque de faire la politique dite de "la queue bouge le chien", soit "et si on attaquait ?" Cela mettrait en échec ce début de nouvelle politique américaine.

Actuellement en Israël, il ne reste que les fanatiques des fanatiques. Z. Livni : "On a voulu montrer au monde que nous sommes capables  de "pèter les plombs".

 

Dernière nouvelle triste : face à cette stratégie dangereuse, il n'y a pas eu d'opposition en Israël. L'existence d'autre Israël -qui contrebalançait- s'est réduite à quelques milliers de militants. Ce n'est plus une société divisée en deux (cite le dialogue entre Abraham et Dieu à propos de la destruction de Sodome et Gomorrhe).

Alors que le monde arabe avait tendu la main à Israël (projet  de paix de la ligue arabe), la réponse d'Israël a été "Gaza".

Ils avaient pourtant accepté la Paix sans la justice, sans la vérité. Nous sommes devenus infréquentables et Gaza est aussi un crime terrible contre nos propres enfants.


Discussion :

-Les intentions d'Israël ?

 R: depuis le début : colonisation ! On continue. Israël n'a pas de frontières, elles avancent et Israël accepte des accords intérimaires , provisoires, pour gagner du temps.

 

-Shimon Perez ?

 R: le symbole de l'immoralité politicienne. L'hypocrisie faite homme. Arafat avait dit de Rabin "coriace, mais tient ses promesses. Perez nous embrasse , mais nous poignarde dans le dos"


 

-Objectif de "Gaza" ?

R: terroriser la Cisjordanie. Dans une guerre d'épuration ethnique, on laisse toujours un côté pour sortir. Ce ne fut pas le cas pour Gaza.


 

-"Danse avec Bachir"?

Plus occupé par les tourments du soldat israélien que par le sort des victimes.

 

RESTE : le "besoin d'enfant du peuple israélien" , le besoin d'être aimé ! D'où notre rôle ici, en France, en Europe : isoler l'Etat d'Israël, le mettre à l'écart : Boycott, cour de justice etc...


Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article