4D suivra avec attention les négociations de Copenhague.

Publié le par Michel Durand

Une délégation de membres de la commission de Coordination SUD (4D, Action contre le faim, CARI, CCFD-Terres solidaires, GRET, GERES, Handicap International, Initiative Développement, Planète Urgence) suivra les négociations et portera le document de position de Coordination SUD : « Face au défi climatique, exigeons davantage de solidarité internationale ! ». Ils rédigeront également en direct de Copenhague un Bulletin « Les échos de Copenhague », qui sera publié, comme le document de position, sur le site de Coordination SUD, en français et en anglais.
Les membres de la commission Climat et développement de Coordination SUD organisent avec le RAC-F un atelier parallèle intitulé : « Face au défi climatique, exigeons davantage de solidarité ! ». Cette table-ronde organisée avec l’appui de l’Ambassade de France à Copenhague, aura lieu le 10 décembre, de 18h à 19h30, salle Mezzanin, Palais de Charlottenburg. Seront invitées à intervenir des plates-formes d'ONG partenaires de Coordination SUD : Accion (Chili), Inter Action (Etats-Unis), Piango/Tango (Coalition des Iles du Pacifique).
 
Voir le communiqué
Voir le document de position
Voir l’invitation 
 
N’oubliez pas le Mardi de 4D du 22 décembre : « de retour de Copenhague »
Organisé avec le RAC, Coordination Sud, le CRID.
Débat ouvert à tous, entrée libre !

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Giochi per bambini 25/02/2010 10:28


Une bien lourde déception alors qu'on en attendait tellement de ce sommet. Malgré toute sa bonne volonté, supersarko n'a rien pu faire. Il faut dire que les pays émergents tel que la chine ont
pourri le sommet. D'un coté, on ne peut le leur reprocher : Les occidentaux sont responsables du désastre écologique actuel et on leur demande d'en payer les frais. Mais ces derniers préfèrent
rattraper leur retard ... Au final, l'utopie se termine sur un accord de vitrine. AU moins cet échec fera date, et on espère qu'à l'avenir on se souviendra de ce "désastre" comme expérience.