Dix bonnes raisons pour les casseurs de pub et les objecteurs de croissance de ne pas voter Sarkozy !

Publié le par Michel Durand

On me communique ce texte

Il existe plein de bonnes raisons de ne pas voter Sarkozy communes ou spécifiques aux électeurs de gauche ou du centre. Nous avons aussi en tant qu'objecteurs de croissance nos propres motifs. Le sarkozysme représente en effet le programme anti-décroissance par excellence.

Premièrement, parce que Nicolas Sarkozy, ne nous aime pas. Nous serions des malthusiens mais aussi des gauchistes recyclés. Tout en estimant légitimes les inquiétudes suscitées par le progrès scientifique, il s’en prend « aux orphelins de la pensée marxiste-léniniste qui se seraient engouffrés dans la brèche ». La convention de l’UMP sur l’écologie commence ainsi par une mise en garde solennelle : « Contre les chantres d’un nouveau malthusianisme : la protection de l’environnement n’implique pas de passer à la croissance zéro. » Plus incisif encore, Nicolas Sarkozy ajoute : « Je veux dire aux sectaires idéologiques que nous avons tout à perdre de la décroissance. » On comprend le lapsus initial du site de l’UMP annonçant que Hulot signerait le pacte écologique de Hulot (Blog de l’UMP, 14-12-2006). Il faut en effet un sacré culot pour prétendre faire de l’UMP la championne de l’écologie même si Sarkozy a annoncé en présence de Nicolas Hulot et de Roselyne Bachelot son ambition de régler tous les problèmes environnementaux « en une génération » et « en deux générations pour le climat ». Mais pourquoi n’a-t-il pas profité de ses multiples fonctions de ministre pour défendre la loi littoral ou la création d’une taxe sur la publicité ou les activités polluantes ?

Deuxièmement parce que Sarkozy c'est la religion de la croissance. La croissance serait, selon lui, le remède aux méfaits de la croissance : « Le projet de développement durable, c’est un projet qui n’oppose pas la croissance, l’écologie et les défis sociaux. » La convention de l’UMP l’affirme : « Au-delà d’un certain seuil de revenu par habitant, la croissance conduit à une amélioration de la qualité de l ’environnement. » Autrement dit, on guérira le mal par le mal : un peu de croissance économique serait nuisible mais beaucoup serait salutaire. Il suffirait que l’État oblige à internaliser les coûts environnementaux, bref à faire payer les pollueurs... D’après Sarkozy, ce serait une erreur de craindre que le « dumping environnemental » conduise les entreprises les plus polluantes à se délocaliser vers les pays du Sud, et cette écologie version bio-industrie pourrait même devenir une source extraordinaire de croissance économique puisqu’on pourrait gagner beaucoup d’argent en dépolluant après en avoir gagné tout autant en polluant. Le programme sarkozyen est donc simple : plus on produit, plus on consomme, moins on pollue. L’UMP ajoute bien sûr que les « théoriciens de la décroissance lui sont évidemment hostiles ».

Pour lire la suite  : Casseurs de pub sur la toile

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Oxymore 07/05/2007 08:16

Lutter est le devoir de toute Homme, mais laisser une chance aussi je pense.Au bout de deux heures, certaines personnes peuvent elles déjà juger le nouveau président?Cette attitude est plutôt anti-démocratique, non? 53% des français ont jugés bon de nommer Sarkozy président, eh bien, voyons ce que ça donne.Il sera toujours temps de se "révolter" au bout de 2 ou 3 mois, quand il y aura eu quelques faits au moins.Pour l'instant nous ne sommes pas en dictature encore il me semble.En tout cas, parions que ces pseudo-révoltes en tout genre aurons lieues un peu partout en France: il suffit de voir ce qu'il s'est produit hier soir après l'election, encore une preuve de la bétise humaine.Je ne suis ni pour Sarkozy, ni pour Royal (d'accord ça fait un peu Bayrou ça) ; simplement le principe d'une election est qu'il y a un vainqueur et un perdant, laissons donc quelques semaines de test au vainqueur avant de lui cracher au visage.

LASSERRE 06/05/2007 22:03

 
bonsoir
vous avez la "réponse" ce soir au 20 h !
raison de plus pour ne pas "désespérer"
"lutter" est un DEVOIR de tout homme
et la lutte ne peut pas être "de droite" - que ce soit dans l'église ou en tant que citoyen
merci pour les textes et commentaires
jacques

S.Benoit 03/05/2007 11:44

Je ne commente pas ce texte qui m'intéresse, pourtant , cen'est pas le lieu. Mais sur le sujet , j'ai retenu du débat d'hier , décevent selon moi, que Nicolas Sarkozy veut faire de nous touis des travailleurs , consommateurs, propriétaires...
je lis par hazard dans un journal régional que l'archevêque de lyon dit  que les chrétiens devront répondre de leur vote devant Dieu , suivent des remarques assez inductrices . Mais enfin , quand donc la hiérachie se défendra- elle de dicter leurs choix aux citoyens ! "Feu la chrétienté", n'est ce pas ? ( à paraître dans "familles chrétiennes")